Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

YANFOLILA : Un champ de Cannabis retrouvé, le chef de village interpellé

Le mercredi 25 octobre 2017, une équipe d’intervention de l’antenne de l’OCS appuyée par la Garde nationale a retrouvé un champ de cannabis dans le village de Denso Bèlèda, Yanfolila. Les perquisitions menées dans la famille de Diarra Diakité, chef de village, ont permis de saisir 408 kgs d’herbe de cannabis et 20 kg de graines de cannabis.

agriculture recolte champ cannabis stupefiant drogue arbre herbe plantation

Suite à l’exploitation de renseignements obtenus par le bureau de la douane de Yanfolila, le 5 août dernier, sur l’existence de champs de cannabis, une équipe de l’antenne de l’Office central des stupéfiants de Sikasso s’est transportée dans le village de Denso Bèlèda, cercle de Yanfolila.
L’équipe conduite par le chef d’antenne, le lieutenant Salikou Traoré, a procédé le 6 août 2017, au recoupement des informations en vue de planifier l’interpellation des auteurs, la saisie des produits et la destruction des dits champs.
Les activités de surveillance organisées au cours de ladite mission ont permis d’identifier les champs ainsi que leurs propriétaires.
C’est le mercredi 25 octobre 2017, selon l’Office centrale des stupéfiants, qu’une équipe d’intervention de l’antenne de l’OCS appuyée par la Garde nationale, s’est rendue au village de Denso Bèlèda. Les perquisitions menées dans la famille de Diarra Diakité, chef de village et de Salif Diakité, ont permis de saisir 408 kgs d’herbe de cannabis et 20 kgs de graines de cannabis.
Le chef de village Diarra Diakité et Adama Diakité, selon l’OSC, ont été interpellés et conduits dans les locaux de l’OCS à Sikasso pour les besoins de l’enquête en dépit des menaces et des tentatives d’agression des villageois.
Les suspects ont été présentés, lundi 30 octobre 2017 au Procureur de la République près du tribunal de grande instance de Sikasso pour culture, détention et vente de produits stupéfiants.
Selon les renseignements recueillis, la grosse partie de la culture serait destinée à l’exportation vers la Guinée Conakry et une partie à la consommation locale.
Des recherches sont en cours pour l’interpellation du nommé Salif Diakité en cavale et l’identification d’autres champs dans la zone.
L’excellente collaboration entre la direction de l’Office central des stupéfiants et la direction générale des douanes ont permis de mener cette opération.
A.S.

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct