Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Niger : Le procès de l’affaire des bébés importés s’est déroulé sans les avocats de la défense

justice marteau constitution jugement

Une vingtaine de personnes est entendue par trois juges dans cette affaire dite de “bébés importés” du Nigéria.

« Le jugement a eu lieu et le juges sont présentement en phase de délibération. D’un moment à l’autre ils vont donner le verdict », affirme une source à la Cour d’appel, jointe par Sahelien.com

A l’ouverture du procès les avocats de la défense, dont celui de l’ancien président de l’Assemblée nationale Hama Amadou, Me Mossi, ont demandé le report de la session.

« Nous avons observé certaines irrégularités qui entachent la procédure, notamment de citation de certains prévenus. Nous avons aussi soulevé des exceptions d’inconstitutionnalité texte de base de la poursuite, qui quand elles sont soulevées la cour est obligée de surseoir, » précise Me Mossi.

Leur demande a été rejetée par les juges et le procès a été poursuivi sans les avocats. « Un dossier de plus de deux cartons pièces, comment est-ce qu’on peut le juger et statuer sur place ? » se demandent les avocats par la voix de Me Mossi.

Cette affaire implique des personnalités et hommes politiques du Niger et leurs épouses. Le principal opposant du président de Mahamadou Issoufou et ancien Premier ministre Hama Amadou est particulièrement concerné et est présentement en liberté provisoire.

Aïssata Ahamadou

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct