Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

UN MILLIER DE NIGÉRIANS MANIFESTENT CONTRE LES TUERIES

Un millier de personnes ont défilé dans les rues de Makurdi, capitale de l’Etat de Benue, dans l’est du Nigeria, pour protester contre des tueries perpétrées par des éleveurs nomades contre des cultivateurs.

 “Nous demandons à la présidence d’agir. Nous avons le sentiment que le président Muhammadu Buhari, aurait dénoncé ces massacres s’ils avaient été commis dans un Etat du nord”, a indiqué Helen Teghtegh, directrice d’une ONG locale, Community Links and Human Empowerment Initiative, qui s’associe au mouvement populaire.

Le président Buhari, s’est finalement exprimé dans l’après-midi sur les tueries qui ont eu lieu dans l’Etat de Benue lundi et mardi et qui ont fait plus de 20 morts selon le gouverneur Samuel Ortom, une cinquantaine selon la presse locale.

2500 morts en 2016 et des dizaines de milliers de déplacés

“Le président Buhari exprime son soutien au gouverneur Samuel Ortom”, a rapporté la présidence dans un communiqué, notant “plusieurs morts et blessés” dans des attaques “folles et sans coeur”.

“Les gens ont été massacrés comme des animaux”, a regretté le gouverneur Ortom mardi soir devant la presse. “Ce n’est pas acceptable”, a-t-il ajouté demandant l’aide d’Abuja pour régler cette crise qui secoue régulièrement cet Etat aux terres fertiles.

Il y a un mois, au moins 30 éleveurs ont été tués par des fermiers dans l’Etat d’Adamawa, au nord de Benue, selon la police. Les représentants locaux établissent un bilan s’élevant à plus de 60 victimes, essentiellement des femmes et des enfants.

Selon le think-tank International Crisis Group (ICG), ces violences ont fait 2.500 morts en 2016 et des dizaines de milliers de personnes ont dû quitter leur foyer.

Avec BBC

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct