Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sommet du G7 : Un cercle pour convaincre Trump des valeurs du multilatéralisme !

Du vendredi 8 au samedi 9 juin 2018, les sept pays de l’Union européenne (France, Royaume-Uni, japon, États-Unis, Italie, Canada, Allemagne) regroupés sous le nom du G7, se sont regroupés comme à l’accoutumée pour échanger sur les défis majeurs du temps (climat, terrorisme, etc.) à Charlevoix au Québec. La question climatique a constitué le point de désaccord entre les partisans.

Le Québec a accueilli à bras ouvert cette année le sommet du G7. Cette opportunité a été saisie pour tenter de convaincre les États-Unis et la Chine qui s’adonnent à une guerre commerciale. Il s’agit pour ces pays de bannir l’unilatéralisme pour instaurer un climat de paix entre tous les pays de ce groupe voire dans le monde. Le multilatéralisme est la valeur défendue notamment par Emmanuel Macron.

L’augmentation des frais de douane des États-Unis et de la Chine sur l’Aluminium et l’Acier peut avoir des conséquences désastreuses sur tous les pays.  À ce propos, le locataire de l’Élysée écrit sur son compte Twitter : « La guerre commerciale n’est bonne pour personne, à commencer par les travailleurs américains ! Rénovons le cadre mondial du commerce.  Mais respectons les règles du jeu collectif. » Lors de cette rencontre et comme à l’accoutumée, Donald Trump, le président américain, reste dans sa solitude ne voulant renoncer à son point de départ qui constitue une réalisation d’une de ses promesses de campagne, « l’Amérique d’abord. » C’est dans ce cadre que beaucoup ont qualifié cette rencontre de « G6+1 » ou de « G6 sans Trump. » « Le monde s’est construit avec un esprit d’ouverture et de conquête : celui qu’avaient par exemple les fondateurs de Montréal qui ont quitté leur patrie d’origine pour explorer des terres inconnues. Celui que nous devons garder pour travailler ensemble malgré nos différences », écrit Emmanuel Macron sur son compte Twitter afin de moraliser le réfracteur Donald Trump.

Le sommet a enregistré l’accord des 7 pays sur la libre-échange avant que l’imprévisible Donald Trump ne change de position. En ce qui concerne la question climatique, elle continue à être un point de désaccord réel entre ces différents pays.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct