Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Promotion de la Paix durable et le vivre ensemble: la jeunesse de Koulikoro et Kidal en précurseur

La semaine de la paix et de réconciliation initiée par la jeune chambre internationale des régions de Koulikoro et de Kidal a démarré ses activités, le samedi dernier, au terrain de municipale de Kati. Débutée par un match de football entre les jeunes de Kati et de Kidal, cette semaine, dédiée à la paix et au vivre ensemble dans notre pays, et dont les manifestations prendront fin à Kidal dans les jours à venir, est parrainée par Abdoulaye COULIBALY, Conseiller national au Haut conseil des collectivités territoriales.

accord paix pourparler reconciliation peuple un but foi mali

Le football est beaucoup plus qu’un simple jeu. Il peut servir à inspirer différentes communautés et peut aider à faire tomber les barrières, ce qui contribue à renforcer le processus de consolidation de la paix dans des pays touchés par des conflits. Son attrait universel lui confère un pouvoir et une portée unique.
En somme, le football est un vecteur de paix et de développement pour les communautés. Voilà pourquoi les organisateurs, inspirés par cette initiative qui s’est développée pour devenir un outil de réconciliation et encourager la compréhension et la tolérance, ont décidé d’organiser un match gala en levée de rideau de la semaine de la paix et de réconciliation.
Avant-hier samedi s’est jouée la rencontre qui a été disputée sur le terrain de football de la municipalité de Kati. Le match a opposé une équipe composée de jeunes de Kati à ceux de Kidal venue spécialement pour ce faire. C’était sous les regards admiratifs du parrain de l’événement, Abdoulaye COULIBALY, du Maire de Kati, des invités de marque ainsi que du public sorti assez nombreux pour être des témoins privilégiés de cette initiative très significative qui doit faire des émules et susciter davantage auprès du peuple malien ce désir de vivre ensemble entre toutes les communautés.
Âprement disputé en deux manches de 25 minutes chacune, ce match dit d’amitié et de la fraternité s’est conclu sur un score d’un but partout à la grande satisfaction des deux formations qui étaient égales dans leur niveau de jeu.
C’est Kati qui a ouvert le premier la marque sur un penalty, suite à une faute de main d’un défenseur à sa surface de réparation. On était à la 23e minute, soit deux minutes avant la mi-temps.
À la reprise, Kidal est revenu avec de nouvelles dispositions et un jeu plus porté en avant. Une tactique qui a été payant 8 minutes plus tard avec une égalisation sur un coup franc magistralement tiré par un joueur kidalois visiblement le plus en verve au cours de la seconde mi-temps.
À l’entame du match, le parrain de l’événement n’a pas manqué de manifester son sentiment de fierté et de joie de se sentir davantage Malien en voyant Kidal se déplacer à Kati pour ce match. Un geste qui, selon Abdoulaye COULIBALY, a tout son sens compte tenu de la situation qui prévaut et vu l’engagement des autorités au plus haut niveau par rapport à la paix et à la réconciliation.
Des explications du Conseiller national, sa motivation à sponsoriser cette activité s’inscrit dans la droite ligne des autorités du pays qui sont en train de tout mettre en œuvre, depuis les accords de Ouaga jusqu’aujourd’hui, pour un Mali apaisé pour un Mali où il fait bon vivre, pour un Mali où tous les fils peuvent se sentir chez eux là où ils sont.
C’est donc pour soutenir l’initiative du chef de l’État, de l’ensemble de son gouvernement, mais aussi en tant conseiller national représentant les collectivités territoriales du Mali.
Il a rendu un vibrant hommage à tous ceux qui ont depuis les accords de Ouaga en passant par l’Algérie et Bamako sous l’égide de la communauté internationale, amener le peuple malien à dire non à la violence, mais oui à la négociation ; non à l’indifférence, mais oui à l’Union ; non à l’exclusion, mais oui à l’inclusive.
Pour le parrain, cet accord est le fruit d’un travail qui dénote que notre pays, que ses responsables, qui ont aujourd’hui la destinée de la Nation, œuvrent pour un Mali inclusive pour un Mali un et indivisible.
M. COULIBALY a par ailleurs remercié les jeunes chambres internationales de Koulikoro et de Kidal par rapport à toutes les bonnes initiatives qu’elles ont prises, initiatives qui, il espère, vont être traduites durant toute la semaine par des actions concrètes sur le terrain aussi bien au niveau de Kati dans la région de Koulikoro par des conférences-débats, par des causeries, par des émissions de sensibilisation et d’éducation sur ce que c’est la paix et quel son impact sur le développement socioéconomique du pays.
En tout cas, il a estimé que c’est un devoir pour lui d’accompagner ce processus parce que le développement c’est la paix surtout que la décentralisation aujourd’hui a besoin de cette paix pour s’épanouir.
« Les collectivités du Mali au Sud comme au Nord ont toutes besoin de ce climat de paix pour qu’ensemble les élus puissent faire face aux problèmes fondamentaux de leurs sociétés c’est-à-dire le bien-être de leurs populations à l’intérieur desdites collectivités », a-t-il conclu.

Par Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct