Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

IBK à Koro: le triomphe

Les résultats provisoires définitifs du scrutin du dimanche 29 juillet 2018 pour l’élection du Président de la République continuent de tomber et confortent de plus en plus le Président-candidat dans la dynamique à se succéder à lui-même.

Le plébiscite dont il a bénéficié dans la Commune de Koro (région de Mopti) est suffisamment illustratif de cette tendance. Selon nos sources, plus de 30 000 électeurs ont témoigné de leur confiance au candidat de l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ (EPM), dont l’Alliance pour la démocratie au Mali/Parti africain pour la solidarité et la justice-ADEMA/PASJ-est l’un des piliers. Ce score stratosphérique, apprend-on de sources bien informées, porterait la touche de la Section ADEMA de Koro qui a travaillé en parfaite intelligence avec le Rassemblement pour le Mali pour obtenir ce score qui se passe de tout commentaire.
Toute proportion gardée, comparativement à l’impressionnant score obtenu à Koro, en 2013, par le candidat IBK, l’on est fondé à croire qu’une histoire d’amour se tisse.
Le moins que l’on puisse dire, est que les écarts abyssaux entre, IBK, le candidat de l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ et ses poursuivants directs augurent d’une victoire claire, ne pouvant souffrir l’ombre d’aucune contestation possible, pour lui, après la proclamation des résultats définitifs par les voix autorisées.
Dans la Commune de Koro, le candidat de la CODEM, Housseini Amion GUINDO, dont c’est le fief présumé, est crédité d’environ 13 000 voix, alors que le candidat de la Plateforme ‘’Ensemble restaurons l’espoir’’, Soumaïla CISSE, obtient environ 6 000 voix.
À la lumière des résultats non encore officiels, n’y a vraiment pas eu match dans cette circonscription électorale dont la fidélité à IBK n’a jamais été prise à défaut, grâce au travail acharné du Rassemblement pour le Mali-RPM- et de son allié politique l’ADEMA/PASJ.
Il faut tout de même rappeler que conformément aux dispositions légales, seuls le ministère de l’Administration territorial et de la décentralisation, pour les résultats partiels, et la Cour constitutionnelle, pour les résultats définitifs, sont autorisés à proclamer les résultats.

Par Bertin DAKOUO

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct