Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gestion rationnelle des fonds des migrants: le projet Tounkaranke-Malicom. sur orbite

Pour aider nos compatriotes en Europe et en Afrique à mieux gérer leurs fonds, la Banque internationale pour le Mali (BIM s.a) en collaboration avec la Plateforme Tounkaranké, vient de lancer un nouveau produit dénommé TOUNKARANKE-Mali.COM. La plateforme a été présentée, hier lundi, au siège de l’institution financière, à la presse.

migrant immigrant clandestin expulsee guinee equato

La conférence était animée par Amadou Samba Bocom, responsable marché de la BIM et Cheick Sall, promoteur de ladite plateforme.
Selon Amadou Samba Bocoum, la Plateforme TOUKARANKE vise à mieux faire bénéficier nos compatriotes des avantages des nouvelles technologies. Désormais à travers cette plateforme, qui fonctionne grâce à un réseau de partenariats, avec des banques et de nombreux services de la place, nos compatriotes peuvent se mettre à l’abri de plusieurs risques de mauvaises gestions de leurs biens.
« Pour une gestion rationnelle par les migrants eux-mêmes de ce potentiel, la Banque internationale pour le Mali ; Groupe Attjariwafa Bank et Cheick SALL Services SARL, lancent le partenariat ‘’TOUNKARANKE-Mali’’, un projet tant attendu par les Maliens de l’extérieur et leurs familles dans les villages », a-t-il expliqué.
Ce partenariat BIM-Sa et TOUNKARANKE-Mali est tout simplement l’une des concrétisations de la convention signée entre la BIM-Sa et le ministère des Maliens de l’extérieur, le lundi 14 septembre 2015 à l’hôtel Salam, en présence des ministres des Maliens de l’extérieur ; de l’Économie et des finances ; de celui de la Promotion des investissements et de l’Administrateur Directeur général de la BIM-Sa, M. Assen OUASTANI, a indiqué le responsable marché.
Ce partenariat, dit-il, vise à accompagner les efforts des services du département des Maliens de l’extérieur pour une gestion rationnelle des fonds des migrants par eux-mêmes à travers la mise à leur disposition d’outils et d’offres de produits adaptés.
Cette initiative ‘’TOUNKARANKE-Mali’’ contribue à renforcer l’efficacité des actions déjà menées par le ministère des Maliens de l’extérieur dans la mise en œuvre du plan d’action de la Politique nationale de migration.
Selon lui, le réseau que propose aujourd’hui la BIM-Sa aux Maliens de la diaspora, à travers ATTJAWARIFA BANK rapproche les migrants de leurs familles en occident comme en Afrique. Ce réseau va permettre à tous les Maliens vivants dans les pays suivants : France 32 agences, Espagne 12 agences, Italie 5 agences, Belgique 6 agences, Allemagne 3 agences, Pays-Bas 4 agences, Royaume-Uni 2 agences, Gabon 20 agences, Côte d’Ivoire 54 agences, Congo 18 agences et USA 102 agences SIKACASH de pouvoir déposer de l’agent dans leur compte BIM-Sa.
Pour M. Cheick SALL, promoteur de la plateforme ‘’TOUNKARANKE-Mali’’, l’un des défis identifiés dans la mise en œuvre de la Politique nationale de migration du Mali, adoptée par le gouvernement, est la valorisation des capacités des Maliens de l’extérieur dans le développement du pays. En cette année 2017, les problèmes de migration persistent encore dans le monde, aggravé avec le mouvement des clandestins massifs vers les pays développés.
‘’TOUNKARANKE-Mali’’ qui démarre avec le soutien de la BIM-Sa donne accès à tous les Maliens de l’extérieur aux services suivants :
Achat de denrées alimentaires Riz-huile-sucre, mil (MSK et AVM) ; achat terrain/maison (ACI, etc.) ; appui et conseil d’investissement (ACIM) ; paiement assurance (SONAVIE) ; paiement facture (EDM-Sa) ; transfert d’argent (Orange Money, etc.) ; achat matériaux de construction (DDCOM, etc.).
Ils peuvent exécuter ces services de façon simple et pratique depuis leur pays d’accueil et à partir de leur mobile, a indiqué M. Cheick Sall.
Bien d’autres nouveautés suivront durant cette nouvelle année 2017, pour faire en sorte que cette plateforme soit plus que jamais pour les Maliens de l’extérieur.
Estimés à plus de 4 millions de personnes, les Maliens de la diaspora constituent un énorme potentiel pour le développement du pays avec les transferts de fonds qui sont estimés à plus de 656 000 000 EUROS, soit plus de 430 milliards de FCFA par an (11 % du PIB).
Une démonstration pratique d’un transfert d’argent d’un compte BIM pour vers un compte mobile Orange-Money.

Par Sidi Dao

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct