Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Coopération décentralisée: une ville de la Chine disposée à créer un village industriel à Bamako

La ville de Bamako et celle de Wuhan, en Chine, ont signé, le lundi dernier, un projet de Convention cadre de partenariat dont la finalité est d’aboutir à un jumelage. Déjà, une nouveau cadre de coopération envisage des projets très ambitieux pour la ville de Bamako. Ainsi, il prévoit de doter le District d’un village industriel.


La ville de Bamako et celle de Wuhan, en Chine, sont très avancées pour sceller définitivement un accord de coopération décentralisée. Les maires de ces collectivités, d’une part, Adama SANGARE et, d’autre part, Shou XIANWANG, ont signé une convention cadre de partenariat. C’était en présence des conseillers et responsables de services des deux villes.
Le document signé détermine les contours et fixe les lignes de la future coopération décentralisée entre les deux villes.
Ainsi, la ville de Wuhan s’engage à accompagner le District dans l’accomplissement de certaines de ses missions de développement.
Pour le maire Adama SANGARE, la mise en œuvre de cette coopération aidera la ville de Bamako à résoudre ses trois plus grandes préoccupations, à savoir : l’assainissement, la mobilité, la planification urbaine. Ces aspects constituent un véritable casse-tête pour les populations de Bamako.
Outre ces points, la ville chinoise souhaite également rester aux côtés de Bamako en vue de faciliter les échanges universitaires et scolaires. Aussi, à travers ce partenariat, le maire espère réaliser un des projets de développement et de création d’emplois : la création d’un village industriel. En effet, Shou XIANWANG s’engage à créer ce village.
« Sur ce sujet, nous avons rencontré le Premier ministre pour avoir le soutien total du gouvernement dans les différents domaines sur lesquels nous avions délibéré. Nous avons l’accord du gouvernement quant à la mise à disposition d’espace servant à abriter ce village industriel où nous pensons créer assez d’emplois », a indiqué le maire Adama SANGARE. Un tel projet, par ricochet, permettra de diminuer les tensions sociales liées aux problèmes de chômage dans le pays.
Par ailleurs, a souligné M. SANGARE, Bamako a beaucoup à apprendre à cette ville chinoise
Pour sa part, le maire Shou XIANWANG s’est réjoui de ce partenariat entre sa ville et le District. Il estime que les deux villes disposent des potentialités énormes de développement. « Dans le domaine de la construction, du développement humain et culturel, du sport, la ville de Wuhan peut apporter beaucoup d’expertises à la ville de Bamako. Les expériences de développement de la Chine, nous comptons les partager avec les responsables de Bamako », a déclaré Shou XIANWANG.
Aussi, il a affirmé être séduit par les secteurs de l’agriculture et de l’élevage maliens. Et pour éviter les pertes liées à ces secteurs faute d’unité industrielle performante, il a indiqué que la ville de Wuhan est disposée à investir pour la création d’un village industriel. « Les Chinois aiment la mangue et la viande de bœufs. Ainsi, nous allons voir comment développer des unités industrielles autour de ces aliments. Aussi, les chinois veulent investir au Mali. C’est pourquoi, ils sont intéressés par la création du village industriel », a indiqué le maire de Wuhan.
Après la signature de cette convention, les deux villes vont se trouver afin d’échanger sur les modalités de matérialisation des engagements.
Déjà, le protocole d’accord signé a envisagé l’élaboration d’un plan d’action annuel. Aussi, une commission de concertation sera mise en place pour le suivi et l’évaluation. Elle examinera les activités inscrites dans le plan d’action. Elle se réunit une fois par trimestre.
Au cours de cet événement, le conseil du District de Bamako a délibéré pour faire du maire de Wuhan, un citoyen d’honneur de Bamako.

Par Sikou BAH

Source: Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct