Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

SONATAM: le ministre Ahmed Boubacar apprécie la gestion

Dans le cadre de ses prises de contact dans les différents services relevant de son département, le ministre du Développement industriel et de la promotion des investissements, Moulaye Ahmed BOUBACAR, a visité, ce jeudi 1er novembre, la Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (SONATAM). Le ministre et sa délégation, accompagnés du directeur général de la SONATAM, Youssouf TRAORE, et des membres du conseil d’administration, ont visité les installations de l’usine avant d’échanger avec les responsables.

Youssouf TRAORE a affirmé que sa structure fait environ 70 milliards de chiffres d’affaires par an, avec une contribution de 52 milliards FCFA au budget national. Il a souligné que la société, avec l’accompagnement de l’Etat, se porte bien. M. TRAORE a saisi l’occasion pour évoquer les problèmes commerciaux liés à la contrebande.
Le ministre Moulaye Ahmed BOUBACAR a noté que la SONATAM occupe une place importance dans le secteur industriel de notre pays. Selon lui, la SONATAM est une entreprise industrielle qui a un long passé d’histoire et qui, malgré les difficultés connues il y a des années, est revenue avec force.
«Nous avons constaté qu’un bon système de gestion est en place, tant sur le plan technique que sur le plan comptable. Une usine moderne avec un système de gestion du personnel très bien assuré. La SONATAM participe au développement du pays à travers les taxes et les impôts. Depuis un certain nombre d’années, la SONATAM est sortie des moments noirs avec beaucoup de succès », a assuré le ministre du Développement industriel.
Il a apprécié l’avancement que prend le projet Dunhill qui permettra de créer beaucoup d’emplois, de richesse et faire du Mali un pôle d’exportation de cigarettes.
Le ministre a témoigné du soutien et de l’accompagnement du chef de l’Etat et du gouvernement à la SONATAM.
En effet, la SONATAM, en tant qu’entreprise industrielle ayant pour objet la production, l’importation, la commercialisation et la distribution de cigarettes, est aujourd’hui l’un des plus grands contributeurs aux recettes de l’Etat. L’on apprend qu’elle a injecté, de 2001 à 2014, 260 milliards de FCFA dont 257 milliards d’impôts et taxes et 3 milliards de charges sociales dans l’économie du pays. C’est une société qui contribue à créer de la valeur ajoutée industrielle et à développer les compétences et savoir-faire techniques dans le pays.
La SONATAM se dit prête à jouer sa partition dans l’économie du pays comme partenaire industriel responsable de l’Etat dans le cadre de son Contrat de performance, renouvelé en mai 2015. Elle entend contribuer à investir dans l’outil industriel, à garantir de confortables recettes fiscales à l’Etat, à créer des emplois stables pour la jeunesse et à mettre sur le marché des produits de qualité de normes internationales.
Ainsi, en ce qui concerne la fraude qui prive l’Etat de ses recettes et compromet les emplois, le phénomène a été combattu ces dernières années avec succès en partenariat avec les services de l’Etat en charge de la répression. La preuve est que les indicateurs de fraude ont atteint des niveaux historiquement bas en 2015.
Quant à la protection de l’environnement et de la sécurité de ses employés, la SONATAM s’est dotée d’une politique environnementale et sécuritaire en 2011. Cette initiative volontaire a permis d’établir des objectifs et processus environnementaux pour respecter les engagements définis dans sa politique.

PAR MODIBO KONE

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct