Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CONOR: l’énième prorogation du mandat

La FIFA vient encore de décider de proroger le mandat du Comité de normalisation du football malien (Conor), mis en place suite à la crise au sein du Comité exécutif de la FEMAFOOT. La décision est la 2e prorogation du mandat de cet organe ad’ hoc décidée par la FIFA.

Lors de sa dernière session tenue à Kigali, au Rwanda, le Conseil de la FIFA a statué sur des nombreux sujets du football, dont la crise du comité exécutif de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Au terme de cette réunion, le mandat du Conor, qui devait prendre fin le mercredi 31 octobre, a été encore prorogé de quatre mois par la FIFA. C’est la 2e prorogation du mandat de l’équipe du Conor dont l’échéance est fixée au 28 février 2019.
Mis en place en janvier 2018 et dirigé par Mme DAOU Fatoumata GUINDO, le Conor a pour mission notamment de faire la relecture des textes de la FEMAFOOT, de tenir l’assemblée générale élective d’un nouveau bureau. A ce jour, le monde du football malien, y compris des responsables du ballon rond, attend toujours plus d’actes concrets de la part de l’équipe restreinte du Conor. Contrairement à sa première feuille de route, il a n’a pas été capable de convoquer l’assemblée élective d’un nouveau bureau. En effet, il était prévu de tenir l’assemblée générale élective du nouveau bureau dans les dix derniers jours du mois d’octobre dernier.
Avec la prorogation de son mandat, l’équipe du Conor promet encore d’organiser une assemblée générale élective au plus tard le 31 décembre prochain pour permettre au nouveau bureau d’organiser les compétitions. S’agissant du choix des délégués à participer à cette assemblée générale, il y a toujours des problèmes. En principe, le Tribunal arbitral du sport (TAS) doit statuer ce 9 novembre prochain sur une requête en vue de départager les protagonistes.
Quant à la relecture des textes de la FEMAFOOT, il a été élaboré avec le concours de l’ensemble des acteurs du football malien. Maintenant la question qui se pose est de savoir si l’assemblée générale élective se tiendra conformément à ce texte.
Pour l’’audit judicaire, il sera bien mené par la FIFA indépendamment du mandat du Conor.

Par Sikou BAH

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct