Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Processus d’attribution des fréquences des Radios Privées par la HAC: 113 demandeurs pour 57 fréquences disponibles

Pour faire le point du processus d’attribution des fréquences de radios privées, le président de la commission ‘’appel à candidature’’ de la Haute Autorité de Communication (HAC), Gaoussou Drabo a animé une conférence de presse, le jeudi 03 août dernier, à la Maison de la Presse. Selon lui, dès ce lundi 7 août la HAC entamera le processus d’instruction des dossiers réceptionnés.

Gaoussou Drabo ancien ministre communication journaliste

Transparence oblige. Afin de couper court à toutes interprétations tendancieuses ou fallacieuses par rapport à l’attribution de nouvelles fréquences de radios privées, la Haute Autorité de Communication (HAC) par la voix de son vice président M. Gaoussou Drabo a fait l’état des lieux du processus à la presse.

D’entrée de jeu, Gaoussou Drabo a révélé que pour les radios, toutes typologies confondues (commerciales et non commerciales), cinquante-sept (57) fréquences ont été mises en jeu sur toute l’étendue du territoire national. Ces fréquences, dit-il, se répartissent entre quarante-huit (48) sites géographiques. « Entre le 13 juin 2017 et le 13 juillet 2017 minuit qui était la date limite de dépôt, cent treize (113) dossiers de candidatures ont été réceptionnés par la HAC » a-t-il déclaré. Avant de préciser que la répartition de ces dossiers a été faite entre les différentes régions. Ainsi selon lui, la région de Kayes a enregistré 14 dossiers, 19 dossiers pour Koulikoro, 18 pour Sikasso et Ségou, 5 pour Tombouctou, 3 pour Mopti et Gao, 1 pour Taoudéni et 32 dossiers pour Bamako.

S’agissant des diffuseurs/opérateurs de multiplex, chargés  d’ assurer la diffusion et le multiplexage des programmes des télévisions privées par voie hertzienne terrestre conformément aux dispositions de l’actuel cadre législatif et règlementaire, d’après lui, la HAC a réceptionné 3 dossiers de candidature pour trois autorisations mises en jeu. « Dès  lundi 7 août la HAC entamera le processus d’instruction des dossiers » a-t-il rassuré. Avant de dire que la HAC dans ce processus sollicitera une expertise extérieure.

Et cela, dit-il, afin d’imprimer au processus une garantie supplémentaire pour que l’instruction des dossiers se fasse de manière méticuleuse et objective. A ses dires, les spécialistes en question ont été choisis pour leur compétence avérée et pour leur totale neutralité par rapport aux différents acteurs de l’audiovisuel malien.  Dans cette dynamique, il précisera que les experts ne disposent pas de voix délibérative et qu’ils se limiteront uniquement à communiquer leurs appréciations à la HAC.

En outre, le conférencier a déclaré que les candidats ont tous, sans exception, déployé des efforts méritoires pour respecter les consignes données par la HAC avant l’attribution des fréquences. Cette attitude, poursuit-t-il, atteste  leur volonté de se conformer aux règles désormais en vigueur et augure bien de l’évolution des services privés maliens de communication.

Par ailleurs, Gaoussou Drabo dira que la HAC n’ignore pas les attentes suscitées par les appels à candidature, en ce qui concerne l’établissement et l’exploitation de nouvelles radios privées et de nouvelles télévisions privées.

Par Moïse Keïta

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct