Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Nouvelles Brèves Le forum des diasporas africaines tenu à Paris a comblé toutes les attentes

Le forum sur les diasporas africaines s’est tenu le vendredi 22 juin 2018 au Palais des Congrès de Paris. Plus d’une centaine de personnalités de premier plan, venues de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs ont participé à cet important évènement. Les échanges riches et de qualité, lors des tables rondes organisées à cet effet, ont porté sur la contribution des diasporas africaines au développement du Continent. Ce forum est également un cadre de détection des talents africains qui veulent partager leurs expériences avec les jeunes restés sur le Continent. Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a activement participé aux travaux.

A ce forum, la forte participation du CSDM a été  saluée par les partenaires au développement. Ainsi, le premier responsable du CSDM, M. Mohamed Chérif Haïdara a saisi l’occasion pour expliquer aux participants à ce le rôle combien important que jouent les migrants dans l’économie des pays de départs comme d’arrivée. Pour lui, s’il y a une chose qui profite aujourd’hui, c’est bien la migration. Sa maitrise fait gagner à la fois aux pays d’accueil et d’origine des migrants. Comme, pour dire que la tenue du forum sur les diasporas africaines est une occasion rêvée par les migrants et leurs partenaires. Aussi, le CSDM qui œuvre pour une migration réussie pense que sa maitrise est gage de développement garanti. Egalement, le président du CSDM Mohamed Chérif Haïdara  a profité pour partager la vision de son organisation  de la migration. Devant la tribune, il a défendu la politique migratoire qui profite à tous.  Dans son franc-parler, Mohamed Chérif Haïdara a fait des propositions visant à rendre profitable la migration. Il a fait une brillante intervention, avec des chiffres précis, tant concernant le nombre de maliens établis à l’extérieur, que leurs contributions au soutien de leurs familles et au développement du pays. Il n’a surtout pas oublié de faire des propositions, en ce qui concerne le que faire, pour que notre diaspora soit un vrai moteur de développement économique. L’API Mali qui a fixé son quartier général dans le stand loué par le Président du CSDM Mali, a animé une conférence, au cours de laquelle des informations précieuses ont été données en rapport avec la création d’entreprises et surtout les avantages que peut offrir le code des investissements du pays.

Mme Diallo Aïssata Touré, député à l’Assemblée nationale du Mali et présidente de la Commission des Affaires étrangères et M. El hadji Alhouisseini Traoré, ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Paris ont fait des contributions pour saluer le rôle que joue la diaspora malienne au développement du pays.

Le Président du Csdm, Chérif Mohamed Haïdara, a constitué, dans son stand, un point d’attraction important. Pour les institutionnels, tout comme pour les professionnels, il était envahi de sollicitations énormes autour de divers projets. Les réponses données aux nombreuses sollicitations ont toutes été à la hauteur des enjeux de ce forum. On peut cependant regretter l’absence des institutionnels maliens, contrairement aux pays voisins du notre, qui y étaient présents en force, à travers des stands et d’importantes délégations, dans un contexte où la diaspora malienne était citée en exemple. En effet, il faut féliciter Chétif Mohamed Haïdara, pour sa présence à ce forum ; car, sans lui, le Mali aurait été regrettablement absent à ce rendez-vous combien important.

************

L’élève Bakary Diarra, lauréat de la 8ème édition du «prix d’excellence Diarra Souleymane» de l’école de Tamani

 

Le Comité d’organisation du concours «prix d’excellence Diarra Souleymane» présidé par Drissa Kané  a rendu public le résultat du concours de la 8ième édition.  C’est  Bakary Diarra, élève  en 5ème  année de l’école fondamentale de Garna  qui a été retenu lauréat de cette édition. La cérémonie de remise des prix a eu lieu samedi 23 juin dans l’enceinte de l’école fondamentale de Tamani en présence des parents, du corps professoral, des autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses de la commune.

C’est suite à un test entre les écoles de la commune sur les matières comme  la Culture générale, la Mathématique, l’Anglais et la Dictée pour les seconds cycles et la Culture générale, la Mathématique et la Dictée pour les primaires ; que Bakary Diarra de l’école fondamentale de Garna a été déclaré lauréat de cette édition «prix d’excellence Diarra Souleymane». En effet, le lauréat a reçu son prix au cours d’une cérémonie solennelle le samedi 23 juin dernier. Il faut retenir que le prix est  composé des fournitures scolaires récentes adaptées aux programmes. Il s’agit de livres, des annales et autres pour une valeur de 20.000 FCFA  et d’une enveloppe financière de 40.000 FCFA. Au titre des gagnants des prix spéciaux, le prix spécial feu Mamoutou Traoré dit Bahono “les bonnes œuvres de Ousmane Chérif Madane Haïdara ” est revenu à Awa B Traoré de l’école fondamentale de Tamani. Le prix spécial Bakary Nimaga dit Bah pour la promotion du genre a été décerné à  Oumou Cissé de la 8ième année de l’école fondamentale de Koyan et le prix spécial Dr Mamadou Dembélé pour la santé pour tous a été remporté par Moussa Diarra 9ième année de l’école fondamentale de Tamani. Quant au prix d’encouragement pour la participation au concours, c’est Bazouma Samaké de la 5ième année de l’école fondamentale de Garna qui en est le lauréat.

Il faut noter que la valeur de chaque prix spécial est de 25 000 FCFA, composé d’une enveloppe de 15 000 FCFA et d’une dotation en fourniture scolaire d’une valeur de 10.000 FCFA. Notons qu’au cours de la cérémonie de remise, le corps professoral, les parents et les autorités tour à tour ont apprécié à sa juste valeur cette initiative, la  8ième du genre,  chose qui permet d’inculquer l’excellence chez les élèves.

Rappelons que l’initiateur du prix pour la promotion de l’excellence  n’est autre que Souleymane Diarra  natif  de Bougoula commune rurale de Tamani, Docteur en Économie, fonctionnaire international de son état, chef division de recherche et de veille à l’UEMOA. Cette initiative s’ajoute à d’autres sur le développement local de l’homme d’abord pour sa commune et le Mali entier notamment avec  le «Réseau Vision Locale» un projet ambitieux au service du développement communautaire.

*************

LA COALITION CMD 2018 ANNONCE SES AMBITIONS AU DELA DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 29 JUILLET 2018 : Réussir les élections législatives pour  une refondation de la Nation

 

La Coalition CMD 2018- Cheick Modibo Diarra, mise en place autour de la candidature du Dr. Cheick Modibo Diarra à l’élection présidentielle du 29 juillet, a animé une conférence de presse, le mardi 26 juin 2018 à la Maison de Presse pour expliquer les motivations qui ont abouti à la création et aussi expliquer ses ambitions pour toutes les échéances électorales preuves en  cette années 2018, particulièrement les élections législatives qui sont attendues pour novembre 2018. Etait présents à la dite conférence Moussa Mara, conférencier, Yéyia Maïga, coordinateur pôle communication, Dr Youssouf Diawara, coordinateur pôle législatives ainsi que plusieurs militants de la coalition. Selon Moussa Mara, le changement véritable ne peut  prospérer  qu’avec une équipe de leaders patriotes, compétents, intègres et exemplaires à tous égards. Cette volonté de bâtir une équipe solide à laquelle pourrait être confiée la destinée du Mali est le fondement de la coalition pour le changement réunie autour du Premier ministre Cheick Modibo Diarra, une coalition qui vise à redresser le Mali, à sauver l’essentiel. Ce sont par ses mots que le conférencier a annoncé lancement d’une nouvelle initiative pour les législatives de novembre 2018. En effet, la coalition CMD 2018 compte soutenir l’élection au parlement d’hommes et de femmes patriotes, engagés, intègres, compétents désintéressés, honnêtes et prêts à défendre avec autonomie les intérêts de la nation. Elle veut de ce fait donner la chance aux leaders de toutes les forces vives sociales, politique, culturelle de pouvoir être investi aux prochaines législatives. La coalition a tenu cette conférence de presse pour expliquer sa vision au peuple malien. Pour le Premier ministre Moussa, les contributions de l’Assemblée Nationale sont déterminantes pour la réussite de tout programme de redressement du Mali. Il est impératif que le futur parlement soit autonome et animé d’une ambition du changement positif, de la vision nouvelle d’espoir d’un Mali nouveau. Pour les législatives de novembre 2018,  la coalition CMD 2018 compte donc présenter une liste commune dans chacune des circonscriptions électorales du Mali. Les personnes intéressées à devenir des candidats aux prochaines législatives sous les couleurs de la coalition CMD 2018 peuvent s’adresser à Dr. Youssouf Diawara [email protected] pour plus de détails. La candidature est ouverte à tous les compatriotes de l’intérieur ou de diaspora sans aucune considération partisane de genre, d’ethnie ou de religion. Le délai de dépôt de candidature est le 15 juillet 2018 à 16h au siège de la coalition sis à l’ACI2000

Source: infosepte

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct