Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Premier Ministre de nouveau au Centre du pays ce mercredi: Le PM, lors de la visite récente au Centre

En se rendant pour la énième fois dans la Région de Mopti, Dr. Boubou Cissé, le Chef du Gouvernement, veut maintenir le rythme et la cadence des démarches officielles engagées  pour gagner la bataille de la paix. Noble engagement.

 

C’est en étant toujours plus près des populations, durement éprouvées, que l’on entend le mieux leurs gémissements et le souffle discret de leurs aspirations. Pour avoir compris cette sagesse qui n’a jamais manqué de produire des effets positifs, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr. Boubou Cissé, a inscrit dans son agenda la recherche permanente des bonnes solutions afin de pacifier pour de bon le Centre de notre pays. Cette Région qui était devenue le ventre mou de la République.En effet, tous les coryphées de la pègre, nationale et internationale, avaient pris Mopti et sa Région comme leurs chasses gardées. Sans retenue aucune, pour ce faire, les desperados les plus aguerris, djihadistes impénitents, narcotrafiquants de tous acabits, etc., y ont déferlé,  profitant des faiblesses structurelles de l’État dans cette partie du pays pour y élire domicile afin de perpétrer leurs équipées sanguinaires et forfaits innommables, puis disparaissent sans laisser de traces. Mopti était devenu une sorte de non-droit, à peu de choses près semblable à un QG pour barons des cartels sud-américains. La méfiance et les suspicions nées alors avaient fini de dresser les communautés les unes contre les autres, avec des conséquences dramatiques qui ont mis le Mali au cœur des chroniques criminelles servies au monde.

On ne peut pas dire que Dr. Boubou Cissé a déjà maîtrisé toute la situation, mais il est souhaitable d’espérer qu’il réussira à vaincre toutes les adversités suscitées çà et là au Centre.

Ainsi, de son arrivée aux affaires à ce jour, il y a eu, certes, quelques coups tordus qui ont fait pleurer dans la Région. Mais il convient de les compter comme faisant partie des conséquences fâcheuses de gestions antérieures. Dr. Boubou Cissé a vite pris le taureau par les cornes en se déportant sur les lieux, à la rencontre des populations victimes, malheureusement, actrices pour certaines, des crimes enregistrés. Depuis, un état de grâce s’est instauré, propice au dialogue. La paix et le mieux-vivre ensemble s’incrustent dans la vie quotidienne, timidement, certes, mais à pas assurés. C’est que le Premier Ministre a réussi, en quelque sorte, à faire fumer en peu de temps le calumet de la paix. Et il demeure une sentinelle particulièrement vigilante pour que la paisible flamme allumée ne s’éteigne pas.
Il en est toujours ainsi chaque fois qu’un Dirigeant s’occupe des préoccupations de la nation sans calculs opportunistes que ceux-ci soient politiques, électoralistes, mercantiles, et encore. Les multiples errements politiques d’hier,  qui ont provoqué des soubresauts qui auraient pu faire sauter la République, ont certainement permis au Président IBK de trouver le bon cheval, qui n’est point un cheval de Troie, pour conduire le Gouvernement au service de tous. Si Dr. Boubou gagne la bataille de la paix au Centre, il sera la meilleure trouvaille pour un Président régulièrement critiqué avec véhémence. Il faut prier qu’il en soit ainsi pour le bonheur du Mali.

Bocar Nouhoum Sow

Source : LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct