Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Femafoot : Il pleut des sanctions

Sous le feu des critiques depuis l’annonce du contrôle antidopage positif des deux internationaux, Sékou Koïta et Mohamed Camara et l’élimination précoce des Aiglons au dernier Tournoi UFOA A et empêchée par le Tribunal arbitral du sport de tenir son Assemblée générale, l’instance dirigeante du football national est dos au mur et doit se défendre. La semaine dernière, elle a suspendu tout le staff médical des Aigles, avant d’abroger, dans la foulée, la décision de nomination du secrétaire général du bureau

 

Après le communiqué du club autrichien, Red Bull Salzbourg, révélant que les deux internationaux maliens Sékou Koïta et Mohamed Camara ont été contrôlés positifs lors d’un test antidopage, organisé par l’UEFA, le 22 novembre dernier, la Fédération malienne de football (Femafoot) n’a pas tardé à réagir.
Dans un communiqué publié le mercredi 23 décembre, l’instance dirigeante du football national a déclaré qu’elle va collaborer en toute transparence avec l’Union des associations européennes de football (UEFA) pour «établir rapidement les faits et apaiser la situation autour des deux joueurs précieux pour le futur du football malien». «La Fédération malienne de football engage aussi des investigations internes pour faire la lumière sur les responsabilités et a d’ores et déjà décidé de suspendre, à titre conservatoire, Dr Adama Sangaré, médecin responsable de la sélection et l’ensemble du staff médical durant le regroupement des Aigles à Bamako, la décision prenant effet à compter de ce jour, le 23 décembre 2020», annonce la Femafoot. Organisés par l’UEFA, les tests de Sékou Koïta et de Mohamed Camara sont déroulés le 22 novembre dernier, 72 heures avant la rencontre de la Ligue des champions d’Europe entre le Bayer Munich et le RB Salzbourg (3-1).

Les deux joueurs revenaient d’un regroupement des Aigles et le club autrichien a indiqué que le staff médical des Aigles a ingéré à Sékou Koïta et Mohamed Camara un médicament contre le mal de l’altitude, avant le match du Mali contre la Namibie à Windhoek (1.700 m) comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2020 (2-1 pour les Aigles, le 17 novembre 2020).
à l’instar de Dr Adama Sangaré et du reste du staff médical de la sélection nationale, le secrétaire général de la Femafoot, Ibrahim Sangaré a également été sanctionné, mais dans une affaire différente de celle de Sékou Koïta et Mohamed Camara. La décision de nomination de Sangaré, comme on l’appelle familièrement, a été abrogée après la réunion extraordinaire du comité exécutif, tenue le 24 décembre dernier. «La décision N°007/Conor (Comité de normalisation, ndlr), portant nomination de Monsieur Ibrahima Sangaré au poste de secrétaire général de la Fédération malienne de football est abrogée dans toutes ses dispositions. En attendant la nomination du nouveau secrétaire général, l’intérim sera assuré par Monsieur Ibrahima Bathily, secrétaire général-adjoint. La présente décision qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistrée et archivée au niveau du secrétariat général de la Femafoot», indique le communiqué du bureau fédéral qui ne précise pas les raisons du limogeage du désormais ancien secrétaire général.
Cette décision intervient quelques semaines après l’élimination précoce du Mali lors du tournoi de la zone A de l’Union des fédérations ouest-africaines, qualificatif pour la CAN U20, Mauritanie 2021 qui s’était déroulé au Sénégal, du 20 au 29 novembre.

Il faut aller sur la page Facebook du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher pour savoir pourquoi la décision de nomination d’Ibrahim Sangaré a été abrogée. «Suite à l’élimination précoce de notre équipe nationale junior, dans les phases éliminatoires de la Coupe d’Afrique U20 de la zone A au Sénégal, nous avions promis, en accord avec la Femafoot, de situer les responsabilités.
à l’issue de nos investigations, je tiens à informer l’opinion malienne et internationale, que la Fédération malienne de football a pris la responsabilité historique d’abroger la décision N°007/CONOR, portant nomination de Monsieur Ibrahim Sangaré au poste de secrétaire général de la Femafoot. Conformément aux textes de la CAF, le secrétariat général de la fédération est chargé de veiller à ce que l’effectif requis pour les sélections nationales soit respecté en toute circonstance.
Cela n’a pas été fait pour les Aiglons lors du dernier tournoi UFOA A qualificatif pour la phase finale de la CAN de la catégorie. Le secrétariat général de la Femafoot a failli. Je tiens à rassurer que toutes les dispositions sont d’ores et déjà prises pour que de telles situations ne se reproduisent plus», a écrit Mossa Ag Attaher sur sa page Facebook.
Nous avons tenté de joindre l’ancien secrétaire général de la Femafoot pour avoir sa version des faits, mais sans succès.

Ladji M. DIABY
Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct