Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Gouvernement et Tabital Pulaaku à couteaux tirés

Entre les autorités et les organisations peules, l’heure n’est plus à l’apaisement. Bien au contraire, il y a de profondes contradictions entre leurs lectures sur les malheureux événements de samedi dernier.

Officiellement, du côté du gouvernement, on a annoncé que 22 corps ont été retrouvés à Koumaga, dans le cercle de Djenné le samedi 23 juin, alors que la plus importante association peule du Mali, Tabital Pulaaku, fait état d’au moins 37 civils peuls tués. Tandis que le gouvernement évoque un affrontement intercommunautaire, l’association dénonce des dozos qualifiés de mercenaires à la solde des autorités.

En attendant que ces deux acteurs majeurs et incontournables mettent fin au carnage qui a déjà couté la vie à des centaines de civils depuis le début de l’année, le plan de sécurisation du centre qui a été annoncé à grands renforts de publicité sur les médias nationaux et internationaux à coups de centaines de millions,  est désormais un autre cuisant échec pour le régime. Les faits sont têtus.

DAK

Source: L’ indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct