Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Accident de circulation sur la route de kabala : Les étudiants crient le ral-le bol

Suite à la mort d’Oumar N Coulibaly, étudiant en licence 1 Anglais tué par un accident de circulation, l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (L’AEEM) a manifesté  pour montrer toute son  indignation  face aux nombreux cas accidents, dont les étudiants  sont victimes sur la route de la nouvelle cité Universitaire de Kabala. Cause : état de la route.

institut universite faculte ecole kabala etudiante eleve

10 h 55 mn, l’axe reliant la Gendarmerie Nationale de Kalaban-Coro à la cité universitaire était bondé d’étudiants pour pleurer le deuil de leur camarade Oumar N  Coulibaly, victime d’accident causé par un camion Benz.
Compte tenu de  cette manifestation, les examens des classes de Licence 3, qui étaient prévus pour ce lundi ont été reporté par l’administration pour mesure de sécurité.
La manifestation était dirigée par les Secrétaires Généraux  des facultés de l’Université des Lettres et des  Sciences Humaines de Bamako (ULSHB).
Les étudiants ont envahi la route, à partir du lycée Public de Kalaban-Coro, jusqu’au marché du dit quartier  et cela pendant une heure. On pouvait entendre des slogans : « A bas l’insécurité ! », « A bas les irresponsables ! », «  Vive les étudiants ! », «  Vive l’ AEEM ! » . D’autres avaient des «  Banderoles noires » pour montrer leur deuil. Sur les cartons, on pouvait lire  «  Repose en paix ! ». Quelques minutes après, les deux secrétaires généraux  ont chacun fait une déclaration.
Issa Diarra dit (Zhokoda), secrétaire général de (FSHSE) a déclaré au nom de tous les étudiants qu’ils en ont marre d’être tués comme des cafards par les conducteurs de camion Benz. Il a assuré ses camarades qu’il n’y aura pas de cours tant que les camions rebelles circulent sur la route.
Et après une minute de silence, Oumar Maïga  alias « Méchant », secrétaire général de la (FLSL), a à son tour déclaré : « cette manifestation est une prise de conscience de causes pour notre destin. Aussi, c’est pour montrer à la population malienne, et Internationale notre douleur. Car on ne peut pas parler d’un Etat sans parler de l’éducation. En effet, coupée la circulation aujourd’hui sur cette route, c’est pour que les autorités sachent combien les étudiants bradent les difficultés de la circulation  chaque jour pour rejoindre la cité universitaire de kabala.» Il est à noter qu’il y avait un important dispositif sécuritaire pour encadrer la manifestation.

                                                            

Sitan KONE

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct