Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Trafic d’organes humains : Le grand féticheur Daouda Yattara aux gnoufs

Le grand féticheur Daouda Yattara risque de se retrouver entre les mains de la justice. Ce lundi, l’homme qu’on appelle communément « Sitanè » (Satan) a été interpellé par les éléments du 1er arrondissement de Kati, appuyés par la Brigade anti-criminalité (BAC). Ils ont effectué une descente musclée à Sitanèbougou, la résidence du célèbre féticheur.  Lors de la perquisition, il a été retrouvé trois armes dont un Pistolet automatique (PA) et deux carabines.

Le commissariat de police du 1er arrondissement de Kati vient de démanteler un réseau de trafic d’organes humains dont le cerveau serait le grand féticheur Daouda Yattara dit Sitanè.  Selon des sources proches du dossier, l’affaire remonte en 2020.

En effet, à Kati N’tominikoro, dans la nuit du 31 juillet au 1er août 2020, aux environs de 23 heures, une bande composée de 4 individus (K.C, K.D, A.C, et A.D) ont fait irruption dans la chambre du sieur Alassane Koné. Ils ont maitrisé la cible avant de l’assassiner froidement. Par la suite, ils ont récupéré son sang dans un sachet plastique. Pendant que les hommes du commissaire de police en charge du commissariat du 1er arrondissement de Kati, Mamadou Youba Diarra, mènent leurs enquêtes, ils sont alertés dans la nuit du 23 au 24 février dernier, à Kati Coco Plateau, par un crime similaire. Cette nuit, le nommé K.C a tenté d’assassiner le sieur Néné Coulibaly. Ce dernier a su s’échapper des mains de ses bourreaux. Mais il a reçu quelques coups de poignard.

Les premiers indices recueillis conduisent les redoutables enquêteurs du 1er arrondissement  à K.C. Dans les recherches, le commissaire Mamadou Youba Diarra et ses hommes interpellent les autres membres de la bande. Soumis aux interrogatoires, ils auraient confié aux enquêteurs qu’ils sont en mission recommandée du grand féticheur Daouda Yattara dit Sitanè, qui serait le destinateur final des sangs recueillis lors de ces crimes.

Ce lundi 8 mars, une équipe lourdement armée du commissariat de police du 1er arrondissement de Kati, appuyée par la Brigade anti-criminalité (BAC), a effectué une descente musclée à Sitanèbougou, la résidence de Daouda Yattara.  Lors de la perquisition, il a été retrouvé trois armes, dont un PA et deux carabines.

Présentement, le grand féticheur est en garde à vue au 1er arrondissement de Kati en attendant son transfert devant le Procureur près le tribunal de grande instance de Kati.

Un véritable exploit de la part du commissaire Mamadou Youba Diarra qui multiplie les jolis coups de filet depuis qu’il assure l’intérim au 1er arrondissement de Kati.

Zan Diarra

Source: Soleil Hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct