Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

A la Une : Amadou Aya Sanogo à nouveau devant les juges

La reprise du procès d’Amadou Aya Sanogo et co-accusés, la candidature de Malick Coulibaly à la présidentielle de 2022, la disparition du premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko font la Une de la presse malienne de ce jeudi 11 mars.

« Affaire des 21 bérets rouges disparus : Le procès de Sanogo redémarre ce jeudi à Bamako », annonce le quotidien privé Le Républicain. Reporté à maintes reprises, le procès de l’affaire opposant le ministère public à Issa Diarra, Amadou Haya Sanogo et 15 autres accusés « d’enlèvement de personne, d’assassinat et complicité d’assassinat » avait été renvoyé au 11 mars. Ce renvoi, explique le journal privé malien, avait été motivé par les mutations effectuées récemment au sein de la magistrature.

Le 28 janvier 2020, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako avait ordonné la mise en liberté provisoire d’Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés. Emprisonnés il y a 7 ans de cela, ils étaient au nombre de 13 personnes à bénéficier de cette liberté provisoire. « Le procès sera-t-il conduit jusqu’au bout ? Va-t-il y avoir de condamnation ? », s’interroge aBamako, qui estime que la loi d’entente nationale risque de peser beaucoup sur ce procès.

Malick Coulibaly, favori en 2022

L’hebdomadaire Le 22 Septembre consacre sa Une à l’adhésion de Mamadou Igor Diarra au parti du défunt chef de file de l’opposition malienne. « Pendant que beaucoup d’observateurs bien avertis parlent de déclin de l’URD après la mort tragique de président fondateur Soumaïla Cissé, ce parti vient d’enregistrer l’adhésion de l’ancien ministre et banquier Mamadou Igor Diarra et tout son mouvement ” Mali En Action” », rapporte Le 22 Septembre. C’est une promesse faite à Soumaïla Cissé de son vivant, qui vient donc de se concrétiser, selon les responsables du mouvement qui se sont confiés au journal.

Actualité politique toujours : « Présidentielle 2022 : Les chances de Malick Coulibaly », affiche à sa Une le quotidien Le Pays. « L’ancien ministre de la Justice, des Droits de l’homme, Garde des Sceaux, Me Malick Coulibaly, est candidat à la présidentielle à venir selon des sources proches. » Un mouvement dénommé Convergence d’actions pour le Mali portera sa candidature, à en croire le média privé, qui le classe parmi les favoris du scrutin, en raison notamment de sa réputation dans la lutte contre la corruption.

Le Pays revient enfin sur la disparition du premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko, décédé à l’âge de 56 ans, à Berlin dans la capitale allemande, où il avait été transféré lundi dernier. Selon un communiqué de la présidence ivoirienne, cité par le quotidien malien, Hambak, comme on le surnomme, est décédé à la suite d’un arrêt cardiaque. Il avait remplacé au poste de premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, mort le 8 juillet 2020.

Source: benbere

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct