Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Table-ronde autour des activités de jeunesse, des sports, de promotion de la paix, du civisme et de la citoyennete active au Mali

Pour la mobilisation et la visibilité des actions des partenaires techniques et financiers au profit de la jeunesse

Le ministère de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction civique et la Construction citoyenne a organisé, le jeudi 5 mai 2022 à l’hôtel Radisson Collection, une table-ronde autour des activités de jeunesse, des sports, de promotion de la paix, du civisme et de la citoyenneté active au Mali. Placée sous la présidence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, la Table ronde visait à mobiliser, mutualiser et rendre visible les actions des partenaires techniques et financiers du département.

Mr. Adama Sangaré (représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction civique et la Construction citoyenne) a fait savoir que le département de la Jeunesse et des Sports a organisé la Table-ronde en vue de mobiliser et de mutualiser les efforts des partenaires (dans un élan de synergie et de concertation interactive) autour des activités de jeunesse, de sport, de promotion de la paix, du civisme et de la citoyenneté active au Mali. Comme objectifs spécifiques, la Table-ronde vise, entre autres, à créer un cadre de concertation des partenaires techniques et financiers ; entretenir une synergie d’actions entre les partenaires et le département de la Jeunesse et des Sports ; mettre en œuvre les actions et activités programmées ; rendre plus visibles les activités soutenues  par les partenaires ; obtenir des résultats plus probants. La Table-ronde était articulée autour de 5 principales composantes que sont, entre autres, sport, paix, cohésion sociale et développement ; promotion de l’entrepreneuriat jeunes ; programme d’appui à la mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse ; instruction civique et construction citoyenne ; promotion du volontariat au Mali.

En ouvrant la Table ronde, le Premier ministre, Dr. Choguel Kokalla Maïga, s’est réjoui de la tenue de la Table-ronde qui, à ses dires, permettra de promouvoir les efforts de l’Etat et des partenaires afin d’assurer un meilleur maillage territorial des actions robustes  en faveur de la jeunesse. Pour lui, l’atteinte de ces objectifs est essentielle pour assurer le plein épanouissement des jeunes et contribuer à promouvoir une jeunesse vertueuse au service du développement du Mali.

“Le Mali accorde une importance particulière à sa jeunesse car sans jeunesse, le futur est futile. C’est pourquoi le gouvernement s’est engagé dans un processus d’élaboration d’une véritable politique nationale de la jeunesse prenant en compte tous les aspects liés à la jeunesse y compris des phénomènes tels que la migration irrégulière, l’extrémisme violent, la délinquance, le sous-emploi, l’insécurité, l’incivisme, la consommation de stupéfiants, les mariages et grossesses précoces, les violences basées sur le genre. Cette politique nationale de la jeunesse sera approuvée dans les prochains jours  et constituera le cadre unique des interventions des différents partenaires dans le secteur de la jeunesse. Elle sera désormais la boussole de toutes les actions en matière de jeunesse. Le gouvernement exhorte les différents partenaires à accompagner a dynamique en cours pour faire des jeunes le moteur de la transformation principale du Mali et son redressement national […]Le gouvernement travaille chaque jour faire en sorte que les 5 composantes de la Table ronde se traduisent pour le bonheur des populations maliennes“, a-t-il déclaré.

Il a ensuite félicité le ministre de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction civique et la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher pour la tenue de la Table ronde. Il l’a invité à la tenir annuellement pour une meilleure planification des actions et à organiser semestriellement un cadre de suivi et d’évaluation des actions programmées.

Après l’ouverture de la Table-ronde, le ministre de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction civique et la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher, a remercié les partenaires de son département dont le coordinateur Résident du Système des Nations unies au Mali, Alain Noudehou, l’ambassadeur Bart Ouvry, chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali et Modibo Traoré (directeur des programmes jeunesse à la Confejes. “Nous comptons sur ces partenaires pour contribuer à l’atteinte de nos objectifs”, a-t-il dit.  Il a fait savoir que le Mali, à l’instar de plusieurs pays africains dispose d’une population majoritairement constituée de jeunes dont le poids démographique important doit constituer une priorité nationale et mit au centre de toutes les préoccupations pour leur permettre de jouer un rôle de premier plan au niveau de tous les aspects du développement socioéconomique, politique et culturel du pays. “Pour ce faire, notre vision pour le développement du Mali est de construire une nouvelle dynamique orientée vers une jeunesse épanouie.  Cette vision est portée par les objectifs de développement durable 1, 2, 5, 8, 9, 10, 13 et 15 et les orientations stratégiques de développement du pays identifiées à partir de leurs avantages comparatifs pour le décollage socioéconomique. La réalisation du développement du Mali pour nous, implique le relèvement de plusieurs défis. Le 1er de ces défis porte sur la promotion de la paix, de la cohésion sociale et du vivre ensemble par la pratique du sport. Le 2e défi est celui de l’entreprenariat/Jeunes.  Il faut arriver à soustraire les jeunes des nombreux fléaux dont la migration irrégulière, le sous-emploi, le chômage, l’extrémisme violent et la délinquance. Dans cet esprit, le département entend mettre en œuvre des actions robustes à travers un programme de micro projets pour les jeunes, la formation professionnelle de 700 jeunes et leur dotation en kits d’insertion, la mise en place de 20 micros projets jeunes et le  renforcement des capacités des jeunes en entreprenariat.  Le 3e défi porte sur la mise en œuvre de la Politique nationale de la Jeunesse à travers un programme d’appui articulé autour des actions suivantes comme le forum national de la Jeunesse, l’organisation de camps nationaux des pionniers, la tenue d’activités  de commémoration de la Journée internationale de la Jeunesse, la formation de 500 jeunes en santé sexuelle et reproductive en vue de leur engagement comme pairs éducateurs et l’organisation des Vacances citoyennes.

Le 4e défi est celui de la promotion de l’instruction civique et de la construction citoyenne.  A cet effet, il s’agit pour nous de travailler au renforcement et à la valorisation du capital humain.  Le 5e défi est celui de la promotion du volontariat nationale. Dans cette perspective, le département entend mettre en œuvre dans les régions du Nord et du Centre un programme d’urgence pour la paix et la cohésion sociale et un projet d’appui à la réinsertion des ex-combattants et jeunes associés aux groupes Armés.  Nous entendons aussi engager des volontaires pour la réussite de la Transition à travers un projet dénommé “VERT MALI””, a-t-il signalé.

Durant la journée du jeudi, la Table ronde a travaillé sur le document des actions prioritaires du département et échanger sur le document présenté par les partenaires techniques et financiers.

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct