Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Service Orange-Money: Les ex masters sur leurs pieds de guerre : ils réclament 600 millions de FCFA

Au-delà du coût exorbitant de ses services, l’opérateur de téléphonie mobile Orange-Mali continue d’abuser les Maliens. Le cas des ex partenaires d’orange-Mali en est la parfaite illustration.   En effet, rien ne va plus entre le service Orange money et ses ex Masters. Le litige dont il s’agit tourne autour d’une bagatelle de 600 millions de FCFA.

A la faveur d’une conférence d’une conférence de presse, le samedi 29 février dernier à la maison de la presse, les membres de l’association des ex-partenaires d’orange-money ont décortiqué le litige les opposant à Orange-mali.

Pour la circonstance, on notait la présence du président de ladite association M. Abdoulaye Sissoko ; M. Mamadou Dibassy ; Mme Nana Fomba et le président de l’association pour l’intérêt du peuple, M. Abdoulaye Fofana.

Selon les conférenciers, tout est parti de l’avènement en 2010 du nouveau produit d’orange, orange-money. Ainsi, Orange leur a fait appel pour qu’ils deviennent des masters en vue de la vulgarisation et l’implantation de son nouveau produit sur toute l’étendue du territoire national.

«  Au début, Orange a consulté ce qui faisait les transfert de crédit et d’argent pour qu’ils deviennent des masters. En ce moment, il n’y avait pas de conditions. A part la puce et la plateforme qu’Orange donnait, c’est le master qui gérait tout le reste sur fonds propre, y compris le salaire des agents orange-money ’’, a expliqué le président Abdoulaye Sissoko. Et Mamadou Dibassy de poursuivre il a fallu qu’on s’endette au niveau des banques, et même auprès des parents pour pouvoir financer le circuit ».

Selon les conférenciers, il leur a fallu travailler d’arrache-pied pour qu’orange money soit un succès alors qu’ils ne gagnaient que seulement des pourcentages sur les frais de transaction. Mais fut grande leur surprise lorsque orange décide de résilier leur contrat au profit des avenants. Le hic selon eux, est que la société a non seulement résilié les contrats, mais a aussi transféré leurs différents points de vente au compte des nouveaux masters venus de nulle part pour la seule raison qu’ils n’atteignent pas les résultats escomptés en termes de chiffre d’affaire.

 

Selon Mme Nana Fomba, une handicapée physique, suite à l’annonce de la mauvaise nouvelle relative à la résiliation de leur contrat par Orange, ils ont entamé des négociations, malheureusement. ‘‘ En plus de mon handicap physique, j’étais hospitalisée à l’hôpital du Mali quand la nouvelle tombait. J’ai dit à mes enfants de m’amener à l’Association des handicapés pour qu’elle plaide à notre faveur au niveau d’Orange, mais nos cris de détresse sont tombés dans l’oreille du sourd. Orange n’a rien fait.

Au regard de l’echec des négociations, les conférenciers affirment avoir jugé nécessaire d’assigner Orange au tribunal de commerce de Bamako qui a tranché en leur faveur et a ordonné à ladite société à payer la somme de 600 millions de FCFA aux ex partenaires en guise de dédommagement.

Aux dires des conférenciers, Orange se sentant dos au mur a fait recours à la cour d’Appel de Bamako qui à son tour a annulé la décision du tribunal de commerce. C’est là où les ex partenaires dénoncent l’injustice sociale et sollicite l’implication des plus hautes autorités afin qu’ils soient mis dans leurs droits.

  1. COULIBALY

 

 Source l agora 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct