Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Révision des listes électorales : une autre opération « exceptionnelle sera lancée »

Les dates des prochaines élections ne sont toujours pas connues. Le nouveau chronogramme sera déterminé par les assises nationales de la refondation, indiquent les responsables du ministère de l’administration territoriale. Ces assises sont prévues en décembre prochain. En attendant, la révision des listes électorales se poursuit à travers le pays. Mais le ministère de l’administration évoque aussi une autre « opération exceptionnelle » de révision de ces listes électorales.

 

La révision annuelle des listes électorales est en cours dans le pays. Elle concerne les transferts, radiations et l’inscription de nouveaux majeurs sur le fichier électoral. Des présidents de commission administratives regrettent toutefois un manque ”d’affluence et de communication” autour de cette opération annuelle. Un constat partagé par des organisations de la société civile et reconnue par les autorités de la transition.

Le ministère de l’administration territoriale indique ainsi qu’à la fin de cette révision en décembre 2021, une nouvelle opération « exceptionnelle » sera lancée. Elle aura pour objectif de poursuivre l’inscription des nouveaux majeurs déjà enrôlés sur le fichier électoral.

Au même moment, les responsables du ministère affirment aussi que le nouveau chronogramme des élections générales sera déterminé à l’issue des assises nationales de la refondation. Elles sont prévues du 21 au 26 décembre 2021. A rappeler que le chronogramme actuel prévoit les élections présidentielle et législatives en février et mars 2022. Mais le ministre des affaires étrangères avait annoncé il y a quelques semaines un possible report de ces élections. Une partie des organisations politiques et de la société civile demandent pourtant le maintien de ces dates.
Pour rappel, la délégation onusienne qui a séjournée à Bamako du 23 au 24 octobre a appelé les autorités de la transition à organiser les élections aux dates préalablement établies.

Les autorités ne sont pas dans la dynamique d’organiser des élections

C’est dans ce contexte que l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance rappelle que plus de 780.000 nouveaux électeurs potentiels ont été recensés lors du recensement administratif à vocation d’état civil (RAVEC) spécial de décembre 2020 à juin 2021Dr Ibrahima Sangho, président de l’Observatoire, regrette que ces inscrits n’aient pas été reversés directement dans le fichier électoral. Il affirme aussi que les autorités de transition ne sont pas dans la dynamique d’organiser des élections en 2022.

Dr Ibrahima Sangho, président de l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance :

Source : studiotamani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct