Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

QUINZAINE DE L’ENVIRONNEMENT : Pollutions et nuisances au menu des échanges

Dans le cadre de la quinzaine de l’environnement, la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances a organisé, mercredi dernier, une communication autour de la nouvelle loi relative aux pollutions et aux nuisances, mais aussi une présentation de projet sur le drainage des eaux pluviales.

Au Mali, la pollution et les déchets constituent un fléau récurrent. Ce qui fait qu’à Bamako l’air est pollué. Cette pollution est due aux mauvais comportements de la population qui déverse des déchets partout.

Pour pallier ces pratiques qui nuisent gravement à la santé, la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances (DNACPN), en collaboration avec l’Agence environnementale et du développement durable (AEDD), a organisé une communication relative à la nouvelle loi sur la pollution et les nuisances.

L’objectif de la nouvelle loi sur la pollution et les nuisances est de corriger les lacunes et les insuffisances de la précédente loi qui rentre dans le cadre de la lutte contre la pollution et les nuisances. Cette loi a été adoptée par le CNT. Il ne reste que sa promulgation par le président de la République.

Cette nouvelle loi, une fois promulguée, sera un véritable arsenal législatif en matière environnemental car elle poursuit et sanctionne toute personne qui déverse des déchets domestiques solides, chimiques  dans des conditions susceptibles d’atteinte à la santé et la sécurité publique.

Avec cette loi, les contrevenants sont obligés de payer des pénalités allant de 500 000 F CFA à 2 000 000 F CFA. Ils peuvent encourir des peines de prison et en cas de récidive, les amendes sont portées au double, selon les articles 60 et 61 de nouvelle loi.

En plus, il y a eu une présentation sur le projet de drainage des eaux pluviales. A Bamako, la majorité des inondations est généralement causée par l’absence de collecteur. Pour diminuer les inondations récurrentes et répétitives, la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances et l’ONG-KFW ont élaboré un projet de drainage à Tienkolé et Woyowayanko. L’objectif de ce projet est d’améliorer le cadre de vie de la population.

Selon Niarga Oule Dembélé, ingénieur en construction civile et chef de projet sur le drainage des eaux pluviales, les études sont en cours d’achèvement et un  budget est déjà élaboré par l’ONG-KFW avec l’Etat malien qui prend en compte les dédommagements de quelques riverains touchés par les travaux. Rappelons que la communication a été faite en mode présentiel et virtuel.

Ousmane Mahamane 

(stagiaire)

Source: Mali Tribune  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct