Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

QUATRE MEMBRES DES CINQ PUTSCHISTES OCCUPENT D’IMPORTANTS POSTES : LE COLONEL MALICK DIAW EST-IL CONSERVÉ POUR PRENDRE LES RENES DU CONSEIL DE TRANSITION ?

Le Gouvernement de transition est connu depuis lundi, 5 octobre 2020. S’il comporte des surprises dans sa composition, l’absence du Premier vice-président du CNSP, Colonel Malick Diaw, en est une grande. Sur les cinq membres que compose le CNSP, seul le vice-Président n’a pas à ce jour un poste.

Sur les 25 membres dont quatre femmes qui composent le nouveau Gouvernement de transition, les militaires obtiennent « la part du lion » avec des postes clés. Quatre ministères stratégiques, la Défense, la Sécurité, l’Administration territoriale et la Réconciliation nationale sont confiés à des colonels, selon le décret lu par le Secrétaire général de la présidence, Sékou Traoré. Les colonels qui ont renversé le 18 août le président Ibrahim Boubacar Keïta, lors du putsch se sont engagés à rendre le pouvoir à des dirigeants civils élus au terme d’une période de transition d’une durée maximale de 18 mois.

Le colonel Sadio Camara, un membre de la junte, prend désormais la tête du ministère de la Défense. Il a notamment été directeur du Prytanée militaire de Kati, en périphérie de Bamako, où est situé le camp militaire d’où est parti le coup d’État. Le porte-parole de la junte, le colonel-major Ismaël Wagué, qui avait annoncé en pleine nuit à la télévision la prise du pouvoir par l’armée, obtient le portefeuille de la Réconciliation nationale. Alors que le Lt Col Abdoulaye Maiga et le Col Modibo Koné, tous membre de la junte, sont respectivement Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et Ministre de la Sécurité et (…)

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct