Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour compenser la perte de recettes durant la récente grève de l’UNTM : La Direction Générale des Douanes met les bouchées doubles

Profondément attaché à l’atteinte des objectifs de recettes fixés dans le budget annuel 2020, le Directeur Général des Douanes, Mahamet Doucara n’entend ménager aucun effort pour honorer cela. Le premier responsable de la douane est suivi dans cette dynamique par l’ensemble des cadres et personnel des services centraux, secondaires et rattachés à la Direction Générale des Douanes. Ainsi pour compenser la perte de recettes qui s’élève environ à 30 milliards de nos francs durant les cinq jours de la récente grève de la principale centrale syndicale, l’UNTM, il a été instruit l’ouverture des bureaux de tous les services des douanes durant les journées de samedi. Une circulaire suivie et respectée à la règle par les gabelous.

 

Par rapport à la satisfaction de certaines de ses doléances, relatives entre autres à la revalorisation et l’harmonisation des salaires des travailleurs des secteurs public, parapublic et privé, l’UNTM (Union Nationale des Travailleurs du Mali), a observé une grève de 5 jours allant du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2020. Cette grève a occasionné une paralysie générale au niveau de tous les services publics à travers le pays.

De l’avis de nombreux économistes, la douane malienne fait une recette journalière de 5 milliards de francs CFA, environ. Dans un calcul facile, il ressort que les 5 jours du mot d’ordre de grève décrété par l’UNTM, qui a été largement suivi dans les services douaniers, font accuser une perte de recettes de 30 milliards de nos francs des caisses des douanes maliennes.

C’est donc dans le but d’évacuer les dossiers en instance au niveau des différents bureaux et brigades du cordon douanier que la Direction Générale des Douanes, sous l’égide de son Directeur, l’Inspecteur général Mahamet Doucara, à travers une circulaire a instruit l’ouverture de tous les bureaux durant la journée de samedi.

Cette décision salutaire de la haute autorité douanière a été suivie à la règle au niveau de tous les services déconcentrés de la Direction générale et des directions régionales des douanes du Mali. Ce, notamment au sein des bureaux principaux et secondaires de recettes du pays. Après la journée du samedi 19 décembre ou tous les bureaux ont fonctionné, le samedi dernier, soit le lendemain de la fête, la même atmosphère de détermination était perceptible dans les mêmes services, avec la présence des agents de douanes jusque tard dans la journée.

Durant cette période de transition, sous l’impulsion de son premier responsable, l’Inspecteur Général Doucara, la douane malienne se fixe déjà comme objectif de relever le défi.

Pour rappel, ce service rattaché du ministère de l’Economie et des Finances, qui est la Direction Générale des Douanes est l’un des principaux pourvoyeurs du trésor national. Au compte de l’exercice budgétaire 2020, les objectifs de recettes fixés pour les douanes sont à l’ordre de 713 milliards  FCFA. A cet effet, un grand pas a été allègrement franchi.

Fatoumata Coulibaly

Source : Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct