Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: Le président sénégalais a déclaré qu’il espérait toujours un compromis

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré jeudi qu’il espérait toujours qu’un compromis puisse être trouvé avec la junte militaire au pouvoir au Mali sur le calendrier de restauration du régime démocratique. La CEDEAO a déclaré qu’elle regrettait la décision du Mali de publier un calendrier pendant des négociations. La CEDEAO a imposé des sanctions paralysantes au Mali depuis le début de cette année, et un accord sur la transition ouvrirait la voie à leur levée. “De toute évidence, c’était maladroit de leur part de publier (la chronologie), mais c’était le produit d’un accord avec le médiateur”, a déclaré Sall dans une interview aux radiodiffuseurs français RFI et France 24. “Nous verrons d’ici juillet si les conditions sont réunies pour que la CEDEAO lève les sanctions”, a-t-il dit, expliquant que les chefs d’État régionaux avaient demandé plus de détails sur la proposition. Le prochain sommet de la CEDEAO est prévu le 3 juillet.

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré jeudi qu’il espérait toujours qu’un compromis puisse être trouvé avec la junte militaire au pouvoir au Mali sur le calendrier de restauration du régime démocratique.

Les chefs militaires du Mali, qui ont renversé le gouvernement en 2020, negociait avec la CEDEAO sur la durée de leur pouvoir. Ils ont annoncé cette semaine qu’ils avaient décidé de 24 mois à partir de mars 2022.

La CEDEAO a déclaré qu’elle regrettait la décision du Mali de publier un calendrier pendant des négociations.

La CEDEAO a imposé des sanctions paralysantes au Mali depuis le début de cette année, et un accord sur la transition ouvrirait la voie à leur levée.

« De toute évidence, c’était maladroit de leur part de publier (la chronologie), mais c’était le produit d’un accord avec le médiateur », a déclaré Sall dans une interview aux radiodiffuseurs français RFI et France 24. « Nous verrons d’ici juillet si les conditions sont réunies pour que la CEDEAO lève les sanctions », a-t-il dit, expliquant que les chefs d’État régionaux avaient demandé plus de détails sur la proposition.

Le prochain sommet de la CEDEAO est prévu le 3 juillet.

Sall, qui est également président de l’Union africaine, a rencontré la semaine dernière le président russe Vladimir Poutine pour tenter d’assurer la reprise des exportations de céréales et d’engrais russes et ukrainiens qui ont été bloquées en raison de l’invasion russe de l’Ukraine, provoquant une crise alimentaire en Afrique.

Sall a déclaré jeudi qu’il n’avait aucune raison de douter de Poutine, qui lui avait dit que la Russie était prête à autoriser les exportations de céréales d’Ukraine si la côte était déminée. La Russie a précédemment déclaré qu’elle était prête à autoriser les navires transportant de la nourriture à quitter l’Ukraine en échange de la levée de certaines sanctions occidentales, une proposition que l’Ukraine a qualifiée de « chantage ».

Source: intellivoire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct