Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Contrôleur général Soulaïmane TRAORÉ face à la presse : ‘’L’insécurité et la peur doivent changer de camp et la police doit être le cauchemar des délinquants et des criminels ‘’

Le Directeur général de la Police nationale, le Contrôleur général Soulaïmane Traoré a animé une conférence de presse, pour une prise de contact et d’échanges. C’était hier mercredi 03 février 2021, dans la salle de conférence de ladite structure en présence de ses différents directeurs de services et unités.

 

À l’entame de son allocution, le Directeur général de la Police nationale, le Contrôleur général Soulaïmane Traoré a d’abord remercié les plus autorités du pays pour sa nomination à la tête de la police nationale, et aura selon lui, avec pour mission essentielle : la protection des personnes et de leurs biens et la mise hors d’état de nuire des délinquants et des criminels sur toute l’étendue du territoire national.

À peine, après trente jours de prise de fonction le premier responsable de la police trouve présomptueux de dresser un bilan, mais,  durant ce laps de temps, il fait l’état des lieux de la situation, rencontre les différents services et le personnel.

Le Contrôleur général a félicité ainsi l’ensemble de la police pour le travail abattu, mais plus particulièrement les commissariats du 2e, 7e,  13e et le 12e arrondissement pour leurs exploits dans ces dernières semaines, notamment des arrestations de plusieurs délinquants, des interpellations et des saisies importantes de matériels et d’objets volés.

Aussi, le premier responsable de la police a affirmé que l’insécurité et la peur doivent changer de camp et la police doit être le cauchemar des délinquants et des criminels. C’est en ce sens qu’il  mènera ses actions éventuelles.

S’adressant à la population, il a déclaré que la sécurité et l’ordre public ne sont pas que l’affaire de la seule police, mais c’est l’affaire de tous. Une occasion pour lui de développer un partenariat véritable et authentique entre la population et la police qui se situera dans le cadre de la communication de toutes les informations permettant la localisation et l’arrestation des délinquants.

En plus, des agressions physiques, braquages, différents trafics d’armes, de  saisines de drogues, de cigarettes, la police fait désormais face à la cybercriminalité. C’est pourquoi la formation des policiers fait partie de ses priorités.

Parlant du recrutement de 3250 élèves sous-officiers, il a précisé que cela s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’effectif des éléments de Maintien d’ordre.

Aïssétou Cissé

Source : LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct