Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lancement du calendrier d’émission des titres publics en 2020 du Mali : 667 milliards FCFA à mobiliser sur le marché financier régional

Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a présidé jeudi dernier à Bamako, le lancement du calendrier d’émission des titres publics en 2020 de l’Etat du Mali. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, du Directeur de l’Agence UMOA-TITRES, Adrien DIOUF et du Directeur National du Trésor et de la Comptabilité Publique (DNTCP), Sidi Almoctar OUMAR

 

On y notait également la présence de M. Bréhima Haïdara Président l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers, de M. Konzo Traoré Directeur National de la BCEAO pour le Mali, du Président du comité des compagnies d’assurance Oumar Ndoye, des dirigeants de banques et établissements de crédit, du représentant de la SGI-Mali, du représentant résident du FMI-au Mali et du Directeur de l’Agence française pour le Développement (AFD).

Dans la note introductive du calendrier d’émission des titres au compte de l’année 2020, on apprends que les émissions de titres publics (Bons et Obligations du Trésor) visent un double objectif : financer des investissements nécessaires à la croissance et au développement économiques et  mobiliser des ressources en vue d’assurer la couverture des besoins ponctuels de trésorerie de l’Etat.

Le Trésor du Mali intervient depuis 2003 sur le marché financier régional avec une croissance régulière, en liaison avec les exigences de la mise en œuvre des politiques de développement et de réduction de la pauvreté.

Ainsi, en 2019 l’Etat du Mali a mobilisé 543,87 milliards de FCFA sur le marché financier régional à travers vingt (20) émissions de titres publics.

Le montant total des titres à émettre pour l’année 2020 s’élève à six cent soixante-sept (667) milliards de FCFA. Ce montant sera mobilisé à travers vingt-deux (22) émissions de titres publics dont six (06) en Bons du Trésor et seize (16) en Obligations du Trésor.

La répartition par instrument en valeur nominale est la suivante : Bons du Trésor : 122 milliards de FCFA  et Obligations du Trésor: 545 milliards de FCFA.

A l’émission, les bons du Trésor sont assortis d’une rémunération payable d’avance et précomptée sur la valeur nominale des bons, sur la base d’un taux d’intérêt exprimé en pourcentage l’an en base trois cent soixante (360) jours, à quatre (04) décimales.

Par contre, les obligations du Trésor produisent annuellement une rémunération à taux fixe sur la valeur nominale.
Les paiements périodiques d’intérêts sont réalisés en conformité avec les caractéristiques annoncées lors de l’émission des obligations du Trésor.

Le remboursement du capital s’effectue le premier jour ouvré suivant l’échéance des Bons et Obligations du Trésor, à la charge de l’émetteur. A cet effet, la BCEAO débite le compte ordinaire du Trésor dans ses livres.

Le Mali, depuis son intervention sur le marché financier en 2003 à nos jours, n’a enregistré aucun incident de paiement.

Mahamane Maïga

Lejecom

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct