Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ISSA KAOU N’DJIM A PROPOS DE LA GREVE DE L’UNTM : « J’EN VEUX BEAUCOUP AU PRESIDENT DE LA TRANSITION, EN REALITE BAH N’DAW NE S’ASSUME PAS»

L’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) entame une grève de cinq (05) jours à partir d’aujourd’hui, lundi 14 décembre 2020. Le Coordinateur Général de la CMAS, Issa Kaou N’DJIM accuse le Président de la Transition, Bah N’DAW de ne pas s’assumer face à l’histoire. C’était à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’Appel Citoyen pour la Réussite de la Transition (ACRT) autrement dit ‘’FASO KA WELLE’’ tenue le samedi 12 décembre 2020.

 

Issa Kaou N’DJIM a signalé ceci : « Aujourd’hui, il faut s’inscrire dans une dynamique patriotique et responsable pour soutenir la réussite de la Transition par des moyens politique, social et surtout aussi des actions fortes républicaines. Il faut sensibiliser, informer sur les enjeux de la réussite de la Transition, parce qu’aujourd’hui des politiciens déguisés en syndicalistes veulent créer une situation de chaos dans notre pays ». Le Coordinateur de la CMAS a déclaré ce qui suit : « J’en veux beaucoup à Bah N’DAW. C’est Bah N’DAW, en réalité, qui ne s’est pas assumé dans cette affaire,  parce que c’est lui qu’on est allé chercher. Il devrait mettre en marche la légitimité qui l’a amenée. Il n’est pas le porteur de légitimité, mais il doit agir dans le sens de la légitimité. Il a tenu des discours forts que nous avons applaudis mais dans les faits, il n’y a rien. Dans les faits, il faut réquisitionner, auditer et faire un contrôle physique. Vous allez vous rendre compte qu’il y a des milliers de jeunes qui ne travaillent pas.  Il y a tellement de faux fonctionnaires. Si par la même mesure de ces grèves sauvages qu’il y ait 1000 ou 2000 personnes, on se rend compte que ce sont des travailleurs fictifs. Qu’on donne de l’emploi aux jeunes. Vous pensez que la centrale syndicale même si elle appelle à faire de la grève, des gens vont sortir ? Donc à des situations exceptionnelles, il faut des mesures exceptionnelles ?’’  Il dira aussi que : « Aujourd’hui, Bah N’DAW doit s’assumer face à l’histoire”.

“Il est le Chef de l’Etat. La majorité des gens a estimé qu’il n’est pas un politicien, qu’il a été exemplaire dans son travail de militaire. Donc  quand on regarde aujourd’hui dans le Gouvernement, on a l’impression qu’il n’y a même pas de porte-parole. Est-ce que cela est acceptable ?”

“Comment on peut voir que des réseaux sociaux soient majoritairement opposés à l’Etat qui n’arrive pas à se défendre. Je pense que le Gouvernement doit communiquer. Le Gouvernement doit aider aussi ceux qui sont là pour  la réussite de la Transition, pour dire ce qui est fait et ce qui est en train d’être fait. Cela va rassurer plus d’un ». N’DJIM a affirmé ce qui suit : « Tout le monde sait que ces grèves sauvages irresponsables menées par la centrale syndicale UNTM montrent qu’ils ne sont pas des grands patriotes. S’ils le sont, ils allaient avoir pour souci de solidarité de dire que certes nous avons des revendications, mais le pays est dans une situation difficile. Nous prenons acte de ces difficultés. Nous exigeons que le chronogramme de la Transition soit respecté et une fois que les députés sont élus, en ce moment il y aura un régime démocratique. En ce moment, les syndicalistes pourront demander la satisfaction de leurs revendications… Mais nous avons compris que c’est des politiciens déguisés qui veulent vraiment faire diversion parce que beaucoup d’entre eux ont des dossiers salles. Donc ils essayent de manipuler la base syndicale pour aller à des grèves sauvages et politiques’’…..

Source : Le Soir De Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct