Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gao : Contrôle opérationnel du commandant du Secteur 1 à Ansongo et à Labbezanga

Le chef secteur 1, le commandant de la 1ère région militaire de Gao, le colonel Issa Bagayoko a séjourné dans les localités de Labbezanga et d’Ansongo. C’était, les 20, 21 et 22 octobre 2021en compagnie d’une forte délégation composée des responsables régionaux de la Police, de la Protection civile, de la Gendarmerie, de la Garde nationale. Cette visite rentre dans le cadre du séjour opérationnel conformément aux directives du CEMGA et sur instruction du commandant du PCIAT-EST Maliko afin de réarmer moralement la troupe. Il était aussi question de constater de visu les conditions de vie et de travail des éléments de ces localités, les rencontrer et échanger avec eux afin d’y apporter des solutions idoines aux difficultés sur le terrain.
Partout où il est passé, le colonel Issa Bagayoko a exhorté les hommes que ce soit à la police, à la gendarmerie, à la garde nationale, à la protection civile, à l’union sacrée contre l’ennemi commun qu’est le terrorisme. Pour lui, seul une synergie d’actions permet de relever le défi.
Pour le commandant du secteur1 de l’opération Maliko, le constat est très positif car les hommes sont très engagés et déterminés, l’illustration en est faite par des résultats très positifs non seulement dans les actions autonomes mais aussi dans celles conjointes avec les forces partenaires. En un trimestre plus d’une dizaine de terroristes ont été neutralisées, des armes et des munitions en vrac ont été également saisies a-t-il soutenu.
Il a remercié les forces présentes avant de les appeler à être au service de la population et de l’administration. Pour lui, l’assistance médicale de la population vient en renforcement au CSCOM avec des personnels plus qualifiés afin que la population sache que les forces de défense et de sécurité font tout le nécessaire pour elles. Par ailleurs, il a présenté ses condoléances aux déplacés de la localité de Ouatagouna et à la police suite aux événements douloureux qu’ils ont vécu.
Source: Fama

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct