Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Fana, Nioro du Sahel, Bankass : Une semaine noire

A Fana, des sources locales indiquent que l’attaque du commissariat de police a eu lieu  vendredi dernier aux environs de 23h. Ces mêmes sources ajoutent qu’elle a été perpétrée par une douzaine de terroristes à moto. Le bilan serait d’un agent mort et un autre grièvement blessé. Les policiers auraient également récupéré des munitions. Ces sources soulignent que l’armée procède à des ratissages dans la zone.

À Nioro du Sahel, des millions de F CFA ont été emportés par cinq hommes armés et cagoulés à moto. Ils ont braqué des forains en provenance de la foire hebdomadaire de Fassou-Dèbè, sur la Route Nationale 6, dans la commune de YERERE. Ce braquage aurait aussi occasionné un blessé grave, selon des habitants de la zone.

Par ailleurs, le calme serait revenu à Bankass, quelques jours après le massacre de nombreuses personnes dans le cercle par de présumes djihadistes. Un habitant de la localité précise que des ONG sont en train de recenser les déplacés pour une éventuelle distribution de vivres. L’armée est sur place pour assurer la protection de la population, poursuit la même source.

C’est dans cette mouvance que la mission des Nations Unies au Mali, MINUSMA a annoncé l’ouverture d’une enquête sur ces massacres de Diallassagou, Dianweli et Dessagou dans le cercle de Bankass.

Terrorisme :

L’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

L’armée a annoncé vendredi soir dans un communiqué avoir “neutralisé” plus de 60 “djihadistes” dans une zone du centre du pays, où récemment plus de 130 civils ont été tués.

“50 jihadistes (ont été) neutralisés” dans la zone de Diallasougou où “les priorités opérationnelles ont été orientées suite à l’attaque terroriste contre les populations dans la nuit du 18 au 19 juin”, à laquelle a été attribuée la mort de 132 civils, a affirmé l’armée. Elle a également fait part de “deux terroristes guetteurs neutralisés” dans la zone de Mondoro (centre), en plus de “8 suspects terroristes interpellés et mis à la disposition de la prévôté” dans le sud du pays, lors d’une opération distincte. Le gouvernement malien a attribué à la Katiba Macina le massacre des 132 civils à Diallassagou et dans deux localités des environs, dans le centre du pays qui est l’un des principaux foyers de violence qui ensanglante le Sahel depuis des années. Mais la Katiba Macina, affiliée au groupe jihadiste Al-Qaïda, a démenti avoir tué ces 132 civils, dans un communiqué authentifié vendredi par l’organisme américain SITE spécialisé dans la surveillance des groupes radicaux. Les évènements de Diallassagou constituent l’un des pires carnages de civils au Mali ces dernières années et la dernière tuerie en date d’une récente série d’attaques à travers le Sahel.

Menaka :

Attaque de deux camions

Deux camions en provenance d’Ansongo pour Ménaka ont été interceptés, le vendredi dernier, par des hommes armés à bord de véhicules 4×4, à 15 km de Menaka. Selon les témoignages recueillis auprès des passagers, les hommes armés ont déchargé les camions avant de les dépouiller de leurs biens. Ils ont ensuite abandonné les passagers au bord de la route.

Bafoulabé :

Des présumés voleurs de bétail arrêtés

Cinq présumés voleurs de bétail ont été arrêtés cette semaine par des civils et remis à la gendarmerie de Bafoulabé. Les faits se sont déroulés dans la commune rurale de Diakon (Soroma). Selon des témoignages, ces brigands procédaient à ces vols de bétail pendant la nuit. Les mêmes sources indiquent qu’ils opèrent ainsi depuis des années.

 

Kayes et Kéniéba :

Plus de 230 ménages vulnérables de bénéficient d’un soutien

Une opération de distribution alimentaire et monétaire au profit de 234 ménages vulnérables de Kayes et de Kéniéba s’est tenue, le jeudi 23 juin 2022 à Kayes. L’objectif est de renforcer la résilience des ménages vulnérables impactés par les conséquences de la COVID-19 dans ces cercles. Cette activité a été financée par l’Union européenne.

Koulikoro :

Bientôt une infirmerie au centre de secours de N’Tabacoro

La pose de la première pierre de la future infirmerie du centre de secours de N’Tabacoro, dans la région de Koulikoro, a eu lieu, le jeudi 23 juin 2022. Cette infirmerie vise à renforcer les structures sanitaires de cet hôpital et le développement de la médicalisation des urgences. La réalisation de cette infirmerie est financée par le Mouvement Humanitaire Fifi Tounkara. Le coût n’a pas été précisé.

Lithium Goulamina :

Le copropriétaire de la future mine entre officiellement en bourse

Avec la RDC et le Zimbabwe, le Mali fait partie des trois pays africains où le secteur du lithium est promis à un avenir brillant. Dans le pays ouest-africain, les ambitions de participation au marché des batteries électriques sont notamment portées par le projet Goulamina.

En Australie, la société Leo Lithium est devenue depuis ce matin une société cotée en bourse, précisément sur le marché ASX. Pour y arriver, le copropriétaire du projet de lithium Goulamina au Mali a bouclé une offre publique initiale qui l’a vu lever un montant brut de 100 millions de dollars australiens.

Source: L’Aube

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct