Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Brèves du Mercredi le 23 Octobre 2019

Trois nouveaux diplomates ont présenté leurs lettres de créance à IBK

Trois nouveaux diplomates ont présenté, le vendredi 18 octobre dernier, leurs lettres de créance au président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita. Il s’agissait d’Ata-Ul-Munim Shahid du Pakistan, Aleksandar Jankoic de la Serbie et Ilija Želalic de la Croatie. Tous ambassadeurs plénipotentiaires avec résidence à Alger, en Algérie. Les trois ambassadeurs sont des diplomates chevronnés avec de riches carrières dans les affaires étrangères de leurs pays respectifs. Cette cérémonie de présentation de lettres de créance à Koulouba a été l’occasion pour le diplomate serbe, Aleksandar Jankovic, de décorer le président Ibrahim Boubacar Keïta. Il lui a été remis des insignes de l’Ordre de la République de Serbie. Une distinction qui lui a été décernée depuis février 2016, par son homologue serbe, en témoignage de son engagement dans le développement et la consolidation des relations amicales entre les deux pays.

Le programme de financement de la BAD jugé moins satisfaisant

Lors de la revue des projets et programmes de la BAD, le vendredi dernier, le secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances, M. Bangaly N’Ko Traoré, a jugé moins satisfaisante la situation actuelle du portefeuille de la Banque africaine de développement (BAD) au Mali. Estimant que plus de 50% des projets du portefeuille (ndlr, de la BAD) soit dans la zone rouge, le secrétaire général de ce département ministériel a indiqué que « les responsabilités vont être situées ». « Car, la persistance de l’insécurité dans les zones d’intervention de certains projets, avancée comme cause de cette contreperformance, ne justifie pas toutes les lenteurs observées dans l’exécution des projets », selon lui.

À noter que cette session technique, en plus de présenter le portefeuille de la BAD au Mali, entre 2015 et 2019, entend tirer les leçons de la gestion du portefeuille sur la même période. Selon la responsable-pays de la BAD au Mali, Mme Louise Djoussou-Lorng, « Le but étant de corriger les lacunes constatées et consolider les acquis en vue de l’élaboration du document de stratégie pays 2020-2024 ». L’attention des techniciens et experts a surtout focalisé sur trois secteurs d’intervention à savoir : le transport routier (31% du volume global du portefeuille), de l’agriculture et du développement rural (27%) et de l’eau et l’assainissement rural (9%).

La première édition du Forum Économique Russie-Afrique commence ce matin

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, participera à la première édition du Forum Économique Russie-Afrique et au Sommet Russie-Afrique, qui se tiendront en Russie, précisément à Sotchi, du 23 au 24 octobre 2019. Ces deux sommets qui ont pour objectif de mettre en place un mécanisme formel de concertation entre la Russie et les pays africains auront en plus de la participation des Chefs d’État africain, les responsables des Services publics russes, les représentants des milieux d’affaires russes, africains et internationaux ainsi que des Organisations de coopération du continent africain.

Malitel fait des dons de vivres et de matériels dans le cadre du mois de la solidarité et la lutte contre l’exclusion

Dans le cadre de ce mois dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion au Mali, l’opérateur de téléphonie mobile Malitel a respecté à la tradition, le week-end dernier, en faisant des dons de vivres et de matériels aux centres d’accueil et orphelinats, à 4 centres de santé communautaires (CSCOM), aux personnes handicapées, aux femmes rurales de Keniéroba et à une école. D’une valeur de 105 millions de FCFA, ces produits étaient entre autres, des couveuses néonatales, un réfrigérateur de banque de sang, des motos, des équipements agricoles et d’ordinateurs. La cérémonie de cette remise de dons était présidée par l’épouse du président de la République, Keita Aminata Maiga, accompagnée de la marraine nationale du mois de la solidarité et la lutte contre l’exclusion, Mme Coulibaly Kani Diabaté, du ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté Hamadou Konaté, ainsi que le directeur général de Malitel Abdel Aziz Beddini et plusieurs autres membres du gouvernement. La première dame a, au cours de cette cérémonie, remercié le généreux donateur tout en indiquant que le Mali a aujourd’hui fortement besoin de ces équipements. Elle a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des équipements agricoles et matériel médical. De son côté, le ministre Hamadou Konaté a salué l’accompagnement de l’entreprise citoyenne, sans oublier de souligner l’importance des dons effectués par l’opérateur Malitel, notamment sur la santé des enfants, la protection sanitaire des prématurés. Le ministre a enfin rappelé que la fête du mois de la solidarité et la lutte contre l’exclusion est synonyme de la fête de la fraternité, de l’empathie et de l’entraide.

Campagne agricole de l’Office du Niger dans la zone de production de Ké-Macina en cours

Afin de s’imprégner de l’état d’avancement de la campagne agricole 2019-2020 de l’Office du Niger, le ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar a effectué une visite dans la zone de production de Ké-Macina, le jeudi dernier. Le ministre et sa délégation composée du président de l’Office du Niger, des autorités administratives et locales du cercle de Macina ont pu constater sur les lieux que l’espoir de réaliser une bonne campagne agricole, cette année, n’est pas exclu. À noter que le gouvernement a déployé des efforts pour résoudre les difficultés d’approvisionnement en intrants en vue de soulager les exploitants agricoles. Pour cette campagne 2019-2020, l’office du Niger vise une production de 873.774tonnes de riz paddy. Après avoir sillonné la zone de production de Ké-Macina, le ministre s’est rendu également dans les villages de Oulofobougou I et de Médine II, où le ministre s’est dit satisfait tout en étant restant persuadé que l’office du Niger puisse atteindre les objectifs assignés en termes de production de riz cette année. Selon le directeur de l’office du Niger, les cadres de l’office du Niger sont en train de travailler à l’amélioration la productivité à travers l’équipement des exploitants et le traitement des sols. Cela, pour répondre à la problématique de l’insécurité alimentaire.

Santé : Un Ciwara décerné à la région de Sikasso en raison de sa performance

Dans le cadre d’une évolution des performances, qui depuis 2007, permet à l’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (ANEH), d’évaluer chaque année, la performance des établissements de santé, le prix Ciwara de l’édition 2018 de l’hôpital le plus performant est revenu à l’hôpital de Sikasso. il a été suivi de l’hôpital du Mali et celui de Luxembourg. À noter que cette évolution permet de mettre en exergue les performances obtenues par chaque établissement hospitalier et de mesurer le niveau de satisfaction des usagers. Une tutelle de reconnaître le mérite et d’encourager les établissements hospitaliers. L’ANEH a noté, au cours de cet exercice, des insuffisances dans la gestion des déchets hospitaliers, des urgences, particulièrement en termes de ressources humaines qualifiées et aussi des insuffisances dans la tenue des fiches de suivi des équipements des médicaments, consommables et réactifs, etc. Selon le ministre de la Santé et des Affaires sociales Michel Hamala Sidibé, ces résultats vont aider énormément à progresser vers les transformations voulues.

Intégration africaine : Soutien de la filière coton-textile par l’UEMOA

Portant sur l’amélioration de la compétitivité de la filière coton-textile, une mission de plaidoyer de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a séjourné au Mali du 26 au 27 septembre 2019.La mission a collecté des données pour la mise à jour du document révisé de la stratégie pour la compétitivité de la filière coton-textile dans l’UEMOA. La délégation de l’organisation régionale conduite par le Dr Ouola Traoré, expert agronome à l’UEMOA a eu une réunion technique au cours de ce séjour, avec les experts de la partie malienne. Un des objectifs spécifiques recherchés pour le Mali était d’identifier et sélectionner deux associations féminines afin de les doter en métiers à tisser textiles, en relation avec les ministères techniques en charge de l’artisanat, de l’industrie et de la promotion de la femme. Le secrétaire général Hamane Demba Cissé s’est réjoui de cet accompagnement, dont les objectifs cadrent selon lui, avec ceux du département de l’Artisanat et du Tourisme.

Source: LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct