Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Une école Bozo au Mali : un nouveau centre d’alphabétisation en plein milieu du fleuve Niger

Fruit de la collaboration entre les Associations Karama de  la France, du Mali et l’Association ‘’Envol éducation Mali’’, la première école bozo vient d’ouvrir ses portes  au Mali. Il s’agit de l’école Karama-Mali située sur un îlot du fleuve Niger à mi-parcours entre les principaux villages Bozos de Badalabougou Magnambougou et Faso Kanu. L’accès à cette école est conditionné à une traversée en pirogue. Le choix de ce site répond aux inquiétudes des parents qui ont une plus grande confiance au fleuve qu’aux routes puisque la pirogue est le moyen de transport privilégié des Bozos.

construction inauguration ecole fondamentale village classe maitre enseignant professeur

La note conceptuelle de ce projet nous renseigne par ailleurs que c’est dans un environnement respectueux de la culture Bozo que Karama-Mali se propose de participer à l’épanouissement des enfants de cette ethnie  à travers la création de cette école qui a ouvert ses portes le mardi 31 octobre 2017 avec  près de 40 élèves  pour une première expérience.  La nécessité de la création de ce centre d’alphabétisation part du constat selon lequel la majorité des enfants de ces trois villages bozos ne sont pas scolarisés et que cela pourrait handicaper leur avenir compte tenu de certains aspects.

Parmi-ceux-ci, on peut noter la dégradation du fleuve Niger due à la pêche excessive, l’exploitation anarchique du sable et les déchets toxiques (mercure) qui participent considérablement à la dégradation des villages Bozo sur les rives du fleuve, entraînant une situation de profonde précarité et d’insalubrité persistante.

« Dans un premier temps, il sera question des enfants âgés de 6 à 10 ans (filles et garçons) En 2018, 90% des enfants de 6 à 10 ans seront scolarisés. En 2019, Karama élargira les bénéficiaires aux enfants de 3 à 18 ans », apprend-t-on de Mme Mari Garnier, la tête pensante dudit projet.  Il faut ajouter dans cette même logique que 90% des enfants dont les parents nomades voyageant plus de 6 mois, recevront un suivi de Karama. La finalité reste toutes fois de permettre aux  futurs diplômés de sensibiliser la communauté sur leurs droits, l’hygiène et la santé. S’agissant de  la gestion pédagogique de l’école, Karama-Mali  est associé à ‘’ Envol éducation Mali’’.

Les deux associations ont décidé de joindre leurs compétences respectives afin de créer cette école en vue d’accueillir les enfants du village Bozo de Badalabougou et d’y expérimenter les pratiques pédagogiques coopératives. L’association « Envol éducation Mali » est chargée de l’organisation pédagogique de cette future école, mandatée par Karama-Mali qui s’occupe du volet administratif, logistique et financier ainsi que l’organisation de l’école. En clair, les enfants sont aujourd’hui dans un centre d’alphabétisation en attendant de trouver les documents administratifs devant le transformer en une école communautaire. Les enseignants sont des bénévoles. Le ramassage scolaire s’effectuera par pirogue. Ainsi l’Association Karama-Mali a mis à la disposition des familles une pirogue de 15m de long et d’environ 2m de large, totalement aménagée pour cette tâche. Elle peut transporter entre 30 et 40 enfants et 4 accompagnants par voyage et répond aux normes Iso 2001. Un chauffeur employé par l’association se chargera du ramassage et du retour des enfants en toute sécurité.

L’inscription pour chaque élève est de 5 000 FCFA et la mensualité fixée à 1000 FCFA.

Gaoussou Kanté

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct