Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Santé publique : Les Maires s’engagent pour l’intégration des Agents de santé communautaire dans la Fonction publique des Collectivités territoriales

La Maison des aînés de Bamako a abrité le 15 mai 2018, l’atelier de plaidoyer de haut niveau à l’intention des élus municipaux pour l’intégration des agents de santé communautaire dans la fonction publique des Collectivités territoriale. Organisée par la Commission santé et développement social de l’Assemblée nationale et animée par l’ Association des municipalités du Mali et HP+, la journée a enregistré l’engagement solennel des collectivités territoriales des cercles pour la mise en œuvre effective des SEC et celui du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow, président de la cérémonie.  

« Décidons pour réduire considérablement les mortalités des femmes et des enfants, les ASC jouent un rôle crucial dans les communautés par l’accès à temps aux soins vitaux. Agissons vite » «   Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans meurent au Mali pour  des causes évitables : sauvons des vies par l’intégration des ASC dans la fonction publique » «  Notre engagement envers les communautés nous oblige à agir urgemment en faveur des soins essentiels dans la communauté à travers les ASC. Engageons –nous pour l’application effective des politiques nationales avec les ressources locales »,  étaient les messages qu’on pouvait lire  sur les banderoles affichées dans la salle abritant la journée.

Des déclarations dont  le ministre de la santé et de l’hygiène publique  s’est approprié pour rappeler le rôle incommensurable joué par les ASC dans la mise en œuvre des soins essentiels dans la communauté(SEC). Initié en 2009 la stratégie des  SEC vise à appuyer les efforts du gouvernement et ceux de  ses partenaires techniques et financiers dans l’offre des soins dans la communauté.

Les résultats de l’  évaluation de la 1ère phase de mise en œuvre des SEC mettent en exergue l’important rôle des ASC dans l’ amélioration des indicateurs de santé dans les aires de santé  pour la prise en charge des cas de paludisme, diarrhée, pneumonie et planification familiale.

En effet, comme noté par le Pr Sow, au-delà de 5km d’un CSCOM ; ceux sont 23% de la population qui est couverte par les ASC  et leur contribution a permis  à notre pays d’enregistrer un progrès significatif dans le domaine de lutte contre la  mortalité des mères  et enfants  sans oublier la lutte contre le  paludisme.

Des efforts qui méritent  d’être salués  par leur intégration à la fonction publique. Car si le besoin de l’ensemble du pays est estimé à 4928 ASC, il faut retenir que seule la prise en charge du salaire de 2213 est assurée par les partenaires ( PSI, SSGI, AKF, CRC) dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, du district de Bamako soit 45%.

L’élaboration et la validation des documents de mise en œuvre et du plan stratégique national des SEC 2016-2020 en cours d’adoption, a un budget global de mise en œuvre estimé à 16837020984 FCFA dont les ¾ sont consacrés aux salaires des ASC.

D’où l’importance des plaidoyers  en faveur des SEC avec la pérennisation des ASC à travers leur intégration à la fonction publique.  Qui de mieux que les maires pour s’y engager en faveur de l’amélioration de la santé communautaire comme souligné par le vice-président de l’AMM (association des municipalités du Mali).

Donnant le ton, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow a été accompagné par les élus municipaux  à apposer leurs signatures,  les engageants à soutenir et œuvrer pour l’intégration des agents de santé communautaires (ASC) dans la fonction publique des Collectivités territoriales

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct