Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Saccage du village de Kignekan dans la commune de Guelekoro, cercle de Yanfolila: La Plainte est formellement déposée !

Dans l’affaire qui oppose le maire ADEMA sortant de la commune de Guélékoro, le nommé Kassim Sidibé qui a envoyé ses jeunes brûler et bastonner les populations du village de Kignékan parce qu’elles n’ont pas voté pour lui aux élections communales du 20 novembre 2016, la plainte a  été officiellement portée auprès du juge de paix de  Yanfolila.

affrontement combat population civile orpailleur fusillade

image d’illustration

Jusqu’enfin d’année 2016, les fautifs n’avaient pas répondu à la convocation de la Gendarmerie, établie le 7 Décembre 2016. Les populations se demandent, comment des convocations établies en bonne et due forme peuvent-elles être ignorées par les accusés sans conséquence grave pour eux.

La raison est toute simple, le commandant de brigade de cette localité semble aimer plus l’or que l’application stricte du droit. Mais avec la plainte formellement déposée contre les assaillants et le Maire sortant de cette commune à la justice de Yanfolila, l’affaire trouvera bientôt une issue, car les enquêtes ont déjà commencé. Cette affaire a tout l’air d’une attaque terroriste, comme on le voit quotidiennement dans les régions du nord.

Le Maire sortant et ses jeunes viennent avec armes et munitions séquestrer des individus, brûler leurs demeures, agresser des femmes en grossesse, dont certaines ont perdu leurs fœtus, cela nous paraissait impossible, il y a quelques  années dans cette partie du Mali.

Les autorités en charge de maintenir la paix et la justice sociale sont appelés à s’acquitter de leur mission d’une manière impartiale pour ne pas être la source d’une révolution locale.

Nous y reviendrons.

Ivette Guindo

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct