Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

QUE SONT –ILS DEVENUS ? YACOUBA TRAORÉ DIT YABA: L’étoile, le remord et l’émotion

En 2001, à la veille de la CAN 2002, quand nous nous rendions à Kayes  par train, pour assister à  un match amical des Aigles, Kalilou Cissé dit Yaba national nous a fait un témoignage mémorable. Le supporter emblématique du Stade malien de Bamako et des équipes nationales du Mali a dit ce jour-là, que le football est une question de chance et de destin. Sinon, il n’y a pas un enfant au Mali qui a plus de talents, et qui sait jouer au ballon plus que son idole Yaba. Emouvant ! Ces propos venaient du fond du cœur de l’un des fidèles des fidèles de l’ancien international du Stade malien de Bamako. Ce sont point des fleurs de complaisance assimilables à l’idolâtrie entre les deux hommes. Le public sportif malien d’antan connaissait bien les qualités techniques de Yacouba Traoré dit Yaba. Aucune ambigüité possible sur son talent. Qui ne se rappelle encore ses accélérations et arrêts blocage au point qu’un arbitre de touche s’est écroulé en voulant aller à la lettre au même rythme que lui ? Bref, l’enfant du Badialan II avait le don de se faire discret, pour ensuite  déclencher brusquement une animation offensive, en se rabattant vers l’intérieur avant d’envoyer un missile au gardien.
supporter aigle football
En finale de la coupe du Mali de 1982 contre l’As Biton de Ségou,  on se rappelle ses dribles sur le défenseur Ségovien « Djo  Frazier », pour offrir le quatrième but à Seydou Diarra dit Platini. Deux ans plus tard, par ses accélérations, il offre le premier doublé à son club en finale de la 24è édition de a Coupe du Mali contre le Djoliba en compagnie des Bréhima Gueye, Lassine Soumaoro, Mamadou Coulibaly dit Kouicy, Abdoulaye Kaloga , Seydou Diarra dit Platini  et autres.
Et ce coup franc  qu’il a marqué en 1989 contre la Guinée Bissau, en coupe Cabral, pour propulser en demi-finales les Aigles, qui finiront par remporter leur premier trophée contre la Guinée Conakry (3-0) ?
L’histoire de Yacouba Traoré dit Yaba est tellement riche qu’on se perd dans ses méandres.  Nous étions encore un peu jeune en 1982, quand nous nous précipitions sur lui pour lui serrer la main et récupérer le reste de son sachet d’eau. C’est ce même Yaba qui nous a reçus à son domicile à Djicoroni Para la semaine dernière.
Dommage qu’il n’ait pas pu nous faire une petite démonstration de la manière dont il faisait ses dribbles éliminatoires. Et pour cause : Yaba est alité, victime d’un accident de la circulation dans l’A.C.I  2000 le  7 Mai dernier.  Cependant, c’est avec un moral de fer et un mental d’acier que l’ancien métronome du stade malien de Bamako et des Aigles du Mali nous a  tenus en haleine. Petite parenthèse : au même moment, les Aiglonnets jouaient contre le Niger leur match qualificatif pour les ½ finales de la CAN cadets qui se joue actuellement au Gabon. Pratiquement, tous les enfants du quartier viennent suivre les matches dans son salon. Un tel rassemblement des enfants est source de bruits. Mais leur mentor a tenu à leur dire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct