Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Promotion de la discipline du Shou bo au Mali: bientôt un complexe sportif pour les pratiquants

Le Shou bo, signifiant littéralement «main et combat», est une nouvelle discipline sportive qui commence à faire son implantation dans notre pays. Depuis quelques jours, des pratiquants de cette discipline d’arts martiaux multiplient des activités pour davantage la faire connaître au plan national en vue de faciliter son adhésion auprès de la population.

housseini amion guindo codem poulo ministre sports

En profonde expansion au Sénégal, le Shou bo est la nouvelle discipline en essai dans notre pays depuis 2013.
Selon le Secrétaire général de l’Association malienne de Shou bo, Moussa D TRAORE, l’objectif de leur organisation est de faire la promotion de cette discipline martiale au Mali.
Aussi, a-t-il expliqué, c’est une nouvelle discipline au Mali et qui a besoin d’être connue par la population malienne. C’est ce qui, à son avis, justifie la création de cette association à même de défendre les intérêts des pratiquants de cette discipline.
S’agissant du Shou bo, elle-même, selon M. TRAORE, c’est un art martial qui se caractérise par le combat à mains nues ; avant de rappeler que c’est une dérivée de la lutte traditionnelle chinoise, qui est conforme à la pratique sportive moderne.
Ce combat traditionnel, a-t-il précisé, se pratique debout et utilise 4 éléments principaux qui sont : les coups de poing, les coups de pied, les saisies et projections.
Comme toute autre discipline, a ajouté M. TRAORE, le Shou bo a l’avantage de développer le potentiel du corps et l’esprit de tout apprenant à gérer l’agressivité et apprendre à ses pratiquants à la maîtrise de leur force en vue de vaincre l’adversaire.
Ainsi, le Shou bo associe donc les techniques de combat à mi-distance avec poings et pieds, selon les mêmes les techniques de corps à corps du Shuai jiao.
Par ailleurs, le Shou bo se pratique selon les mêmes règles éthiques que le Shuai jiao : respect de l’adversaire, non-violence (interdiction de porter des clés, des coups dangereux à la tête, à la gorge, aux parties génitales), vitesse d’exécution, souplesse, et élégance.
Dans le cadre de la promotion de la discipline, le secrétaire général a annoncé la pose de la première pierre du complexe sportif du Shou bo très prochainement à Bamako par l’Association malienne de Shou bo.
Le vice-président de la Fédération internationale du Shou bo, le Sénégalais, qui était en mission à Bamako pour s’enquérir du fonctionnement de cette discipline au Mali, s’est dit émerveiller par tout ce qu’il a vu et constaté comme effort que l’association malienne de Shou bo est en train de fournir.
Selon lui, il retournera dans son pays optimiste et réconforté quant à l’avenir du Shou bo au Mali.
Aussi, a-t-il remercié et encouragé tous les membres de l’association et pratiquants de Shou bo pour leur dynamisme à faire connaître la discipline au plan national. «Avec ce courage il ne doute point en un instant que le Shou bo n’ira pas loin. En tous cas, j’ai un profond espoir sur l’avenir de cette discipline au Mali », a conclu le Sénégalais.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Leave a Reply

Be the First to Comment!

Notify of
avatar

wpDiscuz
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct