Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pénurie d’eau dans les casiers de Tamani : Le ministre de l’agriculture rassure les producteurs

Dans le cadre du suivi de la campagne agricole, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, accompagné d’une forte délégation, a effectué une visite de terrain à Tamani dans la zone Office Riz de Ségou où la situation de la campagne est préoccupante en raison du manque d’eau dans les champs de riz.

mamadou diarrassouba depute nango dembele ministre agriculture

La délégation ministérielle était composée du Directeur Général de l’Office Riz de Ségou, M. Salif Sangaré, du gouverneur de la région de Ségou, M. George Togo et d’autres responsables des services rattachés à son département.

Au cours de cette tournée, le ministre de l’agriculture, Dr Nango Dembélé, et sa délégation ont visité le casier de Famana et l’ouvrage N°1 et N°2 dans lesquels l’eau ne monte plus pour arroser les champs. A l’origine l’arrêt précoce des pluies dans la zone.

Après cette étape, la délégation ministérielle a eu un tête-à-tête avec les producteurs qui ont expliqué au chef de la mission les difficultés auxquelles ils sont confrontés. A Tamani, les champs ne fleurissent plus depuis des mois par manque de pluies. Et, ce sont de milliers d’hectares de riz qui sont asséchés.

« Nous demandons vraiment de l’aide au gouvernement, sinon nous aurons la faim cette année. Tous nos champs sont asséchés. Nous souffrons ici », a alerté, le porte-parole des producteurs, M. Nouhoum Tangara.

Même son constat amer chez le président de l’Association des producteurs de riz, M. Abdoulaye Keita, qui a évoqué lui aussi la situation très critique qui prévaut actuellement dans la zone Office Riz de Ségou et a demandé au ministre de les aider.

« Cette situation de manque d’eau dans nos champs est un problème très délicate et inquiétante. Mais la présence du ministre ici nous rassure. Je pense que, ensemble, nous trouverons une solution », dira-t-il.

« Nous sommes là aujourd’hui pour voir la situation qui prévaut à Tamani. A cause de la faiblesse de l’eau dans le fleuve Niger, l’eau n’a pas pu monter au niveau normal. Nous avons vu nous-mêmes les conséquences. Les cultures se sont asséchées », a constaté le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé.

Qui a promis de prendre des dispositions nécessaires en réponse à cette situation.

« J’ai écouté le plaidoyer des paysans. Je ne fais pas de promesse mais je sais ce que je vais agir. Les cultivateurs concernés seront recensés et pris en charge par le Commissariat Sécurité alimentaire dans un premier temps.

D’après ses constats,  chaque trois an cette situation se produit à Tamani.

« Prochainement, nous allons procéder à une étude pour voir les options possibles. Je crois qu’avec les changements climatiques, la maitrise totale de l’eau devient une nécessité » a-t-il dit.

Adama DAO

 

Source:  Tjikan

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct