Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assises de la 3ème Session de la Commission mixte de sécurité Mali-Algérie : Des recommandations fortes formulées

C’est dans le cadre enchanteur de l’hôtel Massaley sis à Hamdallaye ACI 2000 que Maliens et Algériens se sont retrouvés les 27 et 28 octobre 2017 pour les assises de la 3ème session de la Commission mixte de sécurité.

Tiènan COULIBALY Ministre Defense Anciens Combattants Salah Eddine DAHMAN Interieur collectivites locales amenagement territoire algerie accord signature


A l’ouverture des travaux, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants du Mali, Tiènan COULIBALY, assurant l’intérim de son collègue de la sécurité, le Général Salif TRAORE, a saisi l’occasion pour rappeler la 8ème session ministérielle du comité bilatéral frontalier (CBF) tenue à Alger du 02 au 04 mars 1999 qui a institué cette commission. Monsieur COULIBALY n’a pas manqué de souligner la volonté affichée des deux Etats de tenir cette 3ème session après la première tenue les 16 et 17 novembre 1999 à Bamako et la deuxième, les 25 et 26 avril 2006 à Alger. ‘’Les défis immenses auxquels nous devons faire face nécessitent une coopération plus poussée pour pouvoir les relever. Il y a lieu aussi d’examiner la possibilité d’étendre la coopération aux organes du département de la sécurité qui n’ont, jusqu’ici pas de relations directes avec leurs homologues algériens notamment l’Office Central des Stupéfiants, dans le cadre de la lutte contre la drogue’’, dira le Ministre. 


Quant au chef de délégation algérienne, par ailleurs Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur, des collectivités locales, et de l’aménagement du territoire Salah Eddine DAHMANE, il témoignera de toute sa satisfaction de voir se tenir à Bamako cette session qui marque aussi la reprise des rencontres d’échanges fructueux entre le Mali et la République algérienne démocratique et populaire.


Après deux jours de travaux, des recommandations fortes ont été formulées consignées dans un document final signé par les deux parties. Salah Eddine DAHMANE, côté algérien et Aser KAMATE Secrétaire Général du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile pour la partie malienne. Parmi les recommandations, on peut noter, la mise en place d’un comité d’experts pour l’évaluation de l’état actuel des postes frontaliers existants et l’étude d’une éventuelle création de nouveaux postes, la mise en place d’un mécanisme de coopération pour lutter notamment contre les réseaux de passeurs et la traite d’êtres humains.

Autres recommandations, la mise à contribution de la mission consulaire malienne à Tamanrasset dans la gestion des flux migratoires, la tenue à Alger avant la fin de l’année 2017, d’une rencontre entre les experts des deux institutions de police en vue d’établir le programme de formation découlant des thématiques susmentionnées ou encore, le renforcement de la coopération en matière de contrôle des produits chimiques entrant dans la fabrication des explosifs.
La partie malienne a aussi émis le souhait de continuer d’être accompagnée techniquement et matériellement par la partie algérienne.

Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile 
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct