Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Parti de l’Indépendance de la Solidarité et de la Démocratie (PIDS) : Les 107 propositions du projet de société du candidat Daba Diawara

Le candidat du  parti de l’Indépendance de la Solidarité et de la Démocratie (PIDS)  Daba Diawara a présenté au public malien,  son projet de société pour le Mali. Ce projet est reparti en 8 grandes lignes, 107 propositions dans un livre intitulé : « ensemble tournons la page maintenant ». C’était le vendredi 6 juillet au Mémorial Modibo Keïta, en présence de la présidente  du Mouvement ‘’Mali Debout’’ Mme Baby Fatoumata Aly Touré et ses militants.

Ces 8 grandes  lignes portent sur la paix et la sécurité au Mali, le renouveau de l’Etat, les nouvelles perspectives pour l’emploi, l’économie au service du développement humain durable, faire prospérer l’économie  nationale, améliorer le bien-être des Maliens, valoriser le capital humain et une politique extérieure  axée sur les intérêts supérieurs de la nation.

C’est donc sur ces grandes lignes que le candidat du parti de l’Indépendance de la Solidarité et de la Démocratie (PIDS)  a architecturé son projet de société avec une stratégie  politique visant à ramener   la paix et la sécurité au Mali, à travers le processus de construction d’alternative par une révision constitutionnelle, avant les prochaines élections législatives.

Selon lui les modifications qui vont en résulter faciliteront l’organisation d’un dialogue national inclusif, son objet et les modalités de mise en œuvre de ses conclusions et recommandations.

Il a déclaré que la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger n’a apporté ni la paix, ni la réconciliation, les groupes armés ne sont ni désarmés  ni cantonnés. Ensuite M. Diawara a expliqué que de vastes  zones du territoire national sont abandonnées par l’Etat aux groupes armés. Le déploiement des Famas et le retour de l’administration y demeurent une perspective incertaine.

Il dira pour corroborer sa vision que l’insécurité à des effets désastreux sur l’économie.  Sur un tout autre plan, il a affirmé que le chômage progresse. Toute chose qui conduit de plus en plus de jeunes à emprunter les chemins si dangereux d’une aventure sans issue.

Dans la même lancée, il a ajouté que la corruption, le laissez aller, le gaspillage des ressources publiques continuent de ronger un Etat qui n’en garde plus que les apparences. « Je suis candidat à l’élection du président de la République pour faire relever le Mali et lui ouvrir un autre avenir, toute une vie dévouée au service public au service du Mali m’y a préparé. Je suis prêt à conduire le pays, à relever le Mali, à rassembler les Maliens » dira-t-il.

Donner au Mali un autre avenir est possible selon lui. Un avenir de grandeur et de prospérité que « nous construisons  ensemble » dans le cadre d’un large consensus ouvert à tous ceux qui s’engagent  pour sauver le Mali.

A noter que le Mouvement ‘’Mali Debout’’ soutienne la candidature de Daba Diawara et se donne comme mission de mobiliser  la majorité des maliens porter  leur choix  sur leur candidat.

Par Fatoumata Coulibaly

Source: Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct