Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Partenariat CANAM-UNAJEP: les nouveautés de l’AMO dévoilées

L’Union nationale des jeunes éditeurs de presse (UNAJEP), en collaboration avec la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM), a organisé, hier mercredi 5 juillet, à l’hôtel les Colonnes, un atelier de formation sur la problématique de l’Assurance maladie au profit des secteurs formels et informels.

caisse nationale assurance maladie obligatoire canam amo

La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du Directeur général de la CANAM, Oumar Tiémoko SANGARE ; en présence du représentant du maire de la commune IV, Amadou AYA ; du président de l’UNAJEP, Idrissa DICKO.
Au cours de cet atelier d’échange, les capacités des journalistes ont été renforcées sur le Système d’informations biométriques de l’AMO : Avantages et défis ; et sur la problématique de l’Assurance maladie au profit des secteurs formels et informels.
La formation a été assurée par DICKO Diaminatou SANGARE et le Dr Mamadou DIAWARA.
Le représentant du maire de la commune IV, Amadou AYA, a salué cette initiative qui, selon lui, permettra de porter plus loin les informations sur les innovations de la CANAM.
Le représentant du directeur général de la CANAM, le conseiller technique Oumar Tiémoko SANGARE, a souligné que leur structure s’est toujours donné comme credo d’outiller les communicateurs en vue de mieux faire connaître ses produits à la population. Il a déclaré que l’AMO a été taxée de manque de communication d’où les rumeurs qui ont affolé autour de l’initiative pendant les premiers moments de sa mise en œuvre. Il a réitéré le soutien de la CANAM à toutes les initiatives visant à faire connaître ses produits.
Pour sa part, le président Idrissa DICKO, dira que l’UNAJEP est une association qui réunit des jeunes promoteurs et directeurs de publication d’organes de la presse privée au Mali.
Selon lui, l’objectif de leur organisation est de favoriser l’émergence et l’épanouissement de ses membres ; contribuer au dynamisme et à la liberté de la presse, conformément à l’éthique et à la déontologie ; et veiller aux intérêts professionnels et moraux des jeunes éditeurs de presse.
«Avec la trentaine de journaux qui la compose, l’UNAJEP entend demeurer un creuset d’une jeunesse soudée et entreprenante pour une presse globalement dynamique. Pour cela, elle est disposée à travailler avec toutes les organisations de la presse déjà existantes sans exclusive », a affirmé Idrissa DICKO.
Il a indiqué que l’un des soucis permanents de l’UNAJEP est de porter l’information juste sur les questions majeures du pays. Ce qui, dit-il, justifie ce partenariat avec la CANAM pour qui la santé et la solidarité sont des valeurs bien tenues.
Pour le président de l’UNAJEP, si l’AMO a conquis les cœurs et les esprits de la population, sa modernisation par l’introduction de la biométrie requiert encore une démarche et une pédagogie adéquates.
Il a enfin rassuré que l’UNAJEP se fera le devoir de porter un intérêt particulier sur les questions liées à l’assurance maladie obligatoire dans ces différentes phases d’évolution pour des raisons professionnelles, mais surtout au regard de son importance capitale pour les populations maliennes.
Les deux formateurs ont largement entretenu les journalistes sur les fonctionnalités du nouveau système biométrique, ses avantages et surtout les possibilités qu’il présente pour combattre la fraude autour de l’AMO.
Ils ont souligné, entre autres, l’optimalisation des coûts de gestion ; la réduction des coûts et des circuits administratifs ; la célérité du traitement des feuilles de soin ; la traçabilité des opérations avec les structures de gestion de l’AMO.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct