Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Me Malick Coulibaly, ministre de la justice et des droits de l’homme

L’écrasante majorité de la population a apprécié, à sa juste valeur, l’interpellation, lundi 17 février, du prêcheur Bandiougou Doumbia ; mais aussi, son placement sous mandat de dépôt, le lendemain mardi 18 février, par le juge, pour « apologie du terrorisme » et « incitation à la haine ».
« Nous préférons Amadou Koufa à IBK », a-t-il dit, dans une vidéo, qui a enflammé la toile. Avant de s’en prendre au président de la République et à sa famille.
« Il faut mettre fin à cette pratique, devenue la marque de fabrique de ce prêcheur », disent les Maliens, en félicitant le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme.

 

O.B

Source: canarddechaine

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct