Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: la CMSS tient bon malgré la situation socio-politique du pays

La Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) a tenu ce jeudi 24 décembre 2020, les travaux de la 23ème session de son Conseil d’Administration dans ses locaux à l’ACI 2000. De ces travaux, il ressort qu’en dépit de la pandémie à coronavirus et la crise socio-politique qui ont touché notre pays, la CMSS a pu assurer ses missions essentielles en faveur de ses assurés, notamment la mobilisation des recettes techniques, le service régulier des pensions et la délégation de gestion de l’AMO.

L’ouverture des travaux était présidée par le représentant du ministre de la Santé et du développement social, le Dr Sékou Oumar DEMBELE ; en présence de la directrice générale de la CMSS, Mme Diéminatou SANGARE et de l’ensemble des administrateurs. L’ordre du jour de la présente session a porté sur l’examen et l’adoption des Procès-verbaux des 21è et 22eSessions Ordinaires du Conseil d’Administration de la CMSS ; l’examen et l’adoption de l’état d’exécution des recommandations des 21ème et 22ème Sessions Ordinaires du Conseil d’Administration de la CMSS.

De même, au cours de cette session, les administrateurs ont également procédé à l’examen et à l’adoption du rapport du Commissaire aux Comptes sur les états financiers de la CMSS au titre de l’année 2018. Ils ont aussi procédé à l’examen et à l’adoption de l’état d’exécution du Budget au 30 septembre 2020, ainsi que l’examen et l’adoption de l’état de mise en œuvre du plan d’actions 2020 au 30 septembre 2020.

Selon ses administrateurs, la situation financière de la CMSS était caractérisée par un déficit structurel découlant du déséquilibre de la branche vieillesse. Toute chose qui a engendré l’allocation d’une subvention d’équilibre par l’état dont le montant s’élevait à 32 999 352 431 FCFA en 2019. Aussi, il ressort des travaux du conseil d’administration que la branche vieillesse de la CMSS est en équilibre, ramenant à 0 F CFA la subvention d’équilibre.

A la date du 30 septembre 2020, sur une prévision annuelle de 126 682 835 357 FCFA, le budget a été exécuté en recettes pour un montant total de 89 515 645 982 FCFA, soit un taux d’exécution de 70,66% ; et en dépenses pour un montant total de 88 290 000 570 FCFA, soit un taux d’exécution de 69,69%.

De même, la performance de la CMSS peut être mesurée et affirmée par deux ratios essentiels de la Conférence Inter Africaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES), à savoir : le ratio de recouvrement rapporté à la période est de 94,21 % pour une norme de la CIPRES de 90%. A cela s’ajoute le ratio de gestion, communément appelé ratio du fonctionnement rapporté aux dépenses totales sur la période est de 8,95% pour une norme CIPRES inférieure à 15%. La tendance à la maitrise des dépenses de fonctionnement devrait se poursuivre pour être conforme à l’objectif annuel de 12,13%. De l’avis des administrateurs, ce ratio illustre les efforts de gestion et de maitrise des dépenses.

En dépit de la pandémie à coronavirus et la crise socio-politique qui a touché le pays, la CMSS a pu assurer ses missions essentielles en faveur de ses assurés, notamment la mobilisation des recettes techniques, le service régulier des pensions et la délégation de gestion de l’AMO.

A l’entame de ses propos, le Dr Sékou Oumar DEMBELE, a invité les participants à observer une minute de silence en la mémoire de l’ancien ministre Hamadou KONATE, ancien président du Conseil d’Administration de la CMSS.

Il a également rappelé que le retard dans la signature du décret de nomination des administrateurs ainsi que celui de l’approbation du budget par le Ministre de l’Economie et des Finances ont fortement impacté la mise en œuvre du plan d’actions et l’exécution du budget 2020 de la CMSS.

C’est pourquoi, l’occasion était bonne pour le Dr DEMBELE, de féliciter, au nom de son département, les administrateurs pour la confiance placée en eux et leur souhaiter plein succès dans l’accomplissement de leur mission.

«Si cette tendance est poursuivie, la CMSS se passera dans les prochaines années de la subvention d’exploitation et dégagera des excédents d’exploitation pour constituer des réserves à l’instar des 
autres Caisses de Sécurité Sociale», s’est-il félicité.

Abdoulaye OUATTARA / afrikinfos-mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct