Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les agents du 4e Arrondissement ont mis le grappin sur 5 présumés violeurs

Décidément, Bamako ne finit pas avec les viols collectifs. En effet, dans la nuit du vendredi 1er février dernier, Fatoumata FANE, âgée de 17 ans, domiciliée à Daoudabougou, a été victime d’un viol collectif de la part de 10 jeunes dans la chambre de son petit copain, selon ses explications dans son audition, au Commissariat du 4e Arrondissement. Saisis par un citoyen ayant gardé l’anonymat, les agents du 4e Arrondissement ont mis le grappin sur 5 présumés auteurs cet acte impudique, obscène, immoral et indécent.


Les 5 autres suspects ayant pris la clef des champs à l’arrivée de la Police sont activement recherchés.
Ce énième viol collectif n’a pas échappé aux commentaires des internautes. Voici votre Facebookan du jour !

Alpha SOW : « ça doit faire très mal »

Ça doit faire très mal de voir son enfant être qualifié de criminel de ce genre. Mais, vu qu’ils ont commis des actes odieux sur l’enfant d’une autre personne, alors nous ne pouvons que féliciter nos forces de l’ordre et de sécurité de nous avoir débarrassés de quelques criminels sexuels. Que la justice fasse son travail dans la plus grande des transparences.

Yakara Bébé TOURE : « soutenons nos forces de sécurité »

Donc, ensemble soutenons nos forces de sécurité pour traquer les malintentionnés, les malfrats, les ennemis de notre pays, en fournissant des informations palpables en temps réel. Enfin, nous remercions l’homme de la situation, le général des généraux Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la protection civile. La population de Bamako vous dit merci.

Joas KEITA : « les sanctions pour ces violeurs doivent être exemplaires »

MALI KANU vous devriez être plus professionnel dans la gestion d’un tel cas : l’identité de la victime ne doit pas être ainsi donnée. Vous contribuez à la stigmatiser davantage. Toutefois les sanctions pour ces violeurs doivent être exemplaires.

Salimata DEMBELE : « l’identité de la victime ne devait pas d’être dévoilée »

L’identité de la victime ne devait pas d’être dévoilée pour diminuer la stigmatisation de la société. Avec ça, il faut une prise en charge psychologique pour la victime et sa famille pour faire face aux conséquences de l’exploitation sexuelle. ECPACT Luxembourg peut aider. Merci

Bèzo dit Adama KEITA : « ces enfants ne sont pas tombés du ciel »

De plus en plus, il faut que les familles fournissent des efforts en matière d’éducation. Tous ces jeunes sont issus de familles. Ne faisons pas comme s’ils étaient tombés du ciel.

Diawoye DIARRA : « la justice se moque des pauvres maliens »

Si vous voyez que cela continue, c’est parce que les premiers ont été purement et simplement libérés sans sanctions sévères. La justice se moque des pauvres maliens. Mais Dieu ne dort pas.

Rester sur terre accroché à l’argent avant le jour j. Voyez, les grands dirigeants au Mali sont gardés fortement. Les pauvres sont poignardés comme des poulets. Dieu payera tous très bien. Merci.

 

Info Matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct