Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La nation rend un dernier hommage aux Soldats tués par les terroristes entre Nampala-Dogofri le mardi dernier

Le mardi 2 mai 2017, les terroristes ont frappé nos Forces armées sur l’axe Nampala-Dogofri. 9 soldats ont été tués, 5 autres blessés dans une énième embuscade. L’attaque a coûté 2 véhicules à l’armée. Des véhicules qui ont été détruits par l’ennemi.

 cercueil hommage ceremonie funeraire soldat armee malienne militaire mort tuerie

Le jeudi 4 mai 2017, au camp militaire Sékou Amadou Tall de Ségou, une cérémonie d’hommage présidée par le chef d’état-major général des armées, le général Didier Dackouo, a été faite en leur mémoire. 7 cercueils étaient couverts du drapeau malien. A en croire nos sources, le caporal Hamé Diaptilé a été enterré sur place à Nampala. Par contre, nous ne savons pas pourquoi le neuvième soldat tué manquait à l’appel.

Ils étaient : le sous-lieutenant E B David Omboro de la promotion 2001 ; le chef brigadier Abdoulaye Bathily ; le caporal Daouda Koné ; le caporal Sékou Dembélé ; le soldat de 1ère classe Jean Marie Kamaté ; le soldat de 2e classe Djakaridia Doumbia ; le soldat de 2e classe Alou Kéita.

Après les hommages militaires, les corps ont été mis à la disposition des autorités religieuses pour les prières mortuaires. Les musulmans ont prié sur les cinq victimes musulmanes et les deux chrétiens ont eu droit à leur prière.

On peut vraiment dire que la situation est critique pour nos forces qui enregistrent ces temps-ci beaucoup de pertes en vies humaines.

Le vendredi 28 avril 2017 aux environs de 12h15mn, un véhicule des Forces armées maliennes (FAMa) sautait sur une mine lors d’une opération de fouille de la forêt de Koubaye. Cette forêt est située à une quarantaine de kilomètres à l’Ouest de Mopti sur l’axe Mopti-Ténenkou. 2 soldats ont été tués et un autre blessé. La liste est vraiment longue, et le rappel sera fastidieux. Mais ce qui est regrettable, c’est quand le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de brigade Salif Traoré, disait hier lors du Forum de la presse que « l’ennemi est complexe, et chaque fois qu’il amène une nouvelle stratégie, nous nous y adaptons ! ». On a l’impression que l’armée n’arrive pas à s’adapter aux Engins explosifs improvisés, c’est-à-dire les mines ; et les embuscades. Chaque fois, soit c’est un véhicule qui saute sur une mine, ou c’est une embuscade de l’ennemi.

Et dire qu’à chaque fois qu’un Malien tombe, le cœur du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, saigne !!!!!!!!!!!!!!!! Il est vraiment temps qu’une solution soit trouvée à toutes ces tueries.

Si on ne peut pas par les arguments de la force, on doit pouvoir par la force des arguments.

Soldats, vous êtes morts pour le Mali. Vous serez des modèles pour les jeunes et vous resterez à jamais dans le cœur des Maliens. Battez-vous sans état dame. Le Mali digne et silencieux vous est tous reconnaissant.

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct