Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Justice : Le tribunal de grande instance de Ségou inauguré

Composé de 11 bureaux au rez-de-chaussée et 16 à l’étage, 3 salles d’audience, 2 salles pour les témoins, 2 salles pour les détenus, des locaux techniques… pour un coût total de 662,6 millions F CFA, le tribunal de grande instance de Ségou a été inauguré, le lundi 14 octobre dernier, en présence du ministre de la Justice  et des droits de l’homme, garde des sceaux, Malick Coulibaly.

Outre le ministre en charge de la Justice, la cérémonie a enregistrée la présence du gouverneur de Ségou, du maire de la commune rurale de Ségou, le chef de la délégation de l’Union européenne au Mali…

Des réalisations faites dans le cadre du 10è FED de la coopération Mali-Union européenne pour un coût total de 666 621 882 francs CFA. La réalisation, de ces infrastructures, entre dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle carte judiciaire qui consiste à offrir de bonnes conditions de travail aux acteurs de la justice.

Après les mots de bienvenue du maire de la commune rurale de Ségou, le chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, Bart Ouvry, dira que ces constructions vont contribuer à l’opérationnalisation de toute la carte judicaire du Mali dans un but d’aboutir à un système de justice accessible, efficace et performant. « C’est là la conviction de rétablir le contrat social entre le citoyen malien et l’Etat peut être le garant de la justice. Ce tribunal équipé permettra aux personnels judicaires d’avoir un cadre de travail moderne et confortable, qui lui permet de mener sa mission de service public dans les meilleures des conditions possibles et de servir… », a déclaré l’ambassadeur de Union européenne au Mali.

Le ministre en charge de la Justice, Malick Coulibaly, a indiqué que Cette cérémonie est sans doute celle de la célébration de l’excellence de la coopération existant entre la République du Mali et l’Union européenne dont l’appui dans le cadre du 10è Fed, a permis la réalisation d’infrastructures modernes, répondant à toutes les commodités, pour le compte de certaines juridiction du pays pour un coût total de 4.283.170.443 francs CFA : « Ces réalisations ont concerné le tribunal de grande instance de Ségou, le tribunal de grande instance de Sikasso, le tribunal de grande instance de Koutiala, le tribunal d’instance de Kignan, le tribunal d’instance de Bla, le tribunal d’instance de Tominian le tribunal d’instance de Bafoulabe, le tribunal d’instance de Nioro du sahel, tous logés désormais dans de nouveaux palais de justice ».

Par ce financement de l’Union européenne, poursuit M. Coulibaly, le ministère de la Justice et des droits de l’homme a franchi un pas important dans la mise en œuvre de la nouvelle carte judicaire dont l’une des conditions reste la construction de nouveaux palais pouvant accueillir les personnels judicaires nécessaires au fonction des nouvelles juridictions. « Les valeurs de conduite liées à la déontologie et à l’éthique doivent constitue des gardes fous pour éviter des excès et des abus de toutes sortes qui déshonorent les professions judiciaires et expliquent, en grande partie, le fossé existant entre la justice et les justiciables. J’exhorte les différents responsables, aussi bien au niveau des juridictions concernées qu’au niveau du département à prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’entretien régulier des bâtiments… », a déclaré le ministre.

Mohamed Sylla

Envoyé spécial

Source: L’Aube

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct