Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ingénierie de formation professionnelle: un budget de 550 millions pour INIFORP

L’Institut national d’Ingénierie de formation professionnelle (INIFORP) a tenu, hier jeudi, la 4è session ordinaire de son Conseil d’administration, consacrée à l’examen du budget prévisionnel de l’année 2017 qui tourne autour de 550 millions de FCFA.

mahamane baby ministre emplois

Les principaux points inscrits à l’ordre du jour de la présente session sont: l’examen du rapport d’activité et le bilan financier de l’exercice 2016 ; le programme d’activités et le budget prévisionnel de l’année 2017 et l’examen du manuel de procédure de l’INIFORP.
La cérémonie était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, Soumana SATAO. C’était en présence de la directrice de l’INIFORP, DEMBELE Madina SISSOKO et les administrateurs.
Selon le président de séance, cette session du conseil d’administration se tient à la veille de la tenue du 2è Comité technique mixte Mali-Algérie dans le domaine de la formation professionnelle, dont les travaux déboucheront sur la signature du protocole de jumelage entre l’INIFORP et l’Institut national de formation et d’Enseignement professionnel d’Algérie.
Aussi, a-t-il fait savoir, cette 4è session de l’INIFORP se tient dans un contexte marqué par la nécessité de recentrer les activités sur l’ingénierie qui est la mission principale de la structure.
Par ailleurs, soutient M. SATAO, les rapports et les programmes s’articulent autour de trois axes stratégiques à savoir : l’étude, la recherche et l’évaluation des dispositifs de formation professionnelle ; la production de la documentation nécessaire pour la visibilité de l’INIFORP ; et l’élaboration des référentiels de formation et la production des outils pédagogiques.
En termes de bilan, a-t-il révélé, l’INIFORP, au cours de l’année 2016, a accompagné le département de l’Emploi et de la formation professionnelle dans l’accomplissement de ses missions, en prenant part aux visites de travail du département dans les pays partenaires comme le Maroc, l’Algérie et la Chine.
Dans la même dynamique, rappelé le président de séance l’INIFORP a signé avec le FAFPA une convention relative à l’élaboration des plans de projets de formation des organisations professionnelles dans le domaine de l’Ingénierie ; accompagné le projet FIER dans la mise en œuvre des activités d’ingénierie de formation dans les régions de Koulikoro et de Sikasso ; élaboré le nouvel organigramme de la CMDT (Compagnie malienne de développement des textiles) en matière d’appui conseil ; organisé la formation de 691 agents du secteur productif moderne en plusieurs sessions et dans différents domaines.
Pour M. SATAO, nonobstant ces réalisations de l’INIFORP, les résultats ne sont pas à hauteur de souhait. Et pour cause, l’Institut reste confronté, comme pour les années passées, à une crise de trésorerie liée non seulement aux difficultés de recouvrement, mais aussi à la rareté des marchés.
Pour sa part, à la directrice de l’INIFORP, DEMBELE Madina SISSOKO, elle a énuméré les grandes réalisations de l’institut au cours de l’année 2016. Lesquelles sont entre autres : le projet de construction d’un Centre de formation professionnelle à hauteur de 10 milliards, financé par la Chine ; la signature d’un protocole de jumelage avec l’Institut national de formation et de l’enseignement professionnel d’Algérie qui appuiera l’INIFORP dans l’élaboration des programmes homologués par l’Algérie et le Mali afin de faire une mutualisation au niveau du programme de formation dans la sous-région.
Aussi, a-t-elle noté, l’INIFORP a signé une convention avec le FAFPA (Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage) pour pouvoir élaborer les plans des projets de formation pour les organisations professionnelles avec le Patronat. Ce, afin que les formations ne soient plus des formations en dehors du besoin mais qu’elles pointent directement les besoins réels des organisations.
Soulignons que L’INIFORP intervient dans l’élaboration des référentiels de formation ; dans la recherche et l’évaluation des Centres de formation au Mali, dans l’appui conseil aux entreprises en vue de diagnostiquer leurs problèmes en matière de ressources humaines qualifiées pour l’atteinte de leurs objectifs ; dans l’appui aux départements dans le cadre de la formation professionnelle…

PAR MEMADJILEM NADJILAR EVELYNE (STAGIAIRE)

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct