Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise du Foot Ball: le ministre Poulo désavoué

Moins d’un mois après la décision de dissolution du bureau de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) par le ministre des Sports, Housséini Amion GUINDO, des voix s’élèvent pour dénoncer la mesure. C’est du moins, le constat qui saute aux yeux avec la série d’actions et de déclarations de protestation contre la décision du ministre, depuis une semaine. Toute chose qui atteste le cinglant désaveu de la décision du patron du département des Sports par les principaux acteurs du ballon rond.

housseini amion guindo poulo ministre sport codem

Le 8 mars dernier à la grande surprise générale, le ministre des Sports, à travers une décision ministérielle, a écourté le mandat du bureau fédéral dirigé par Boubacar Baba DIARRA au motif de la persistance de la crise entre dirigeants de football de notre pays. En lieu et place du comité exécutif de la FEMAFOOT, le ministre a mis en place un comité de normalisation pour le football appelé CONOR qui aura la lourde responsabilité d’unifier les acteurs.
Mais depuis quelques jours, de voix, non des moindres, s’élèvent pour mettre en doute la nécessité de cette décision ministérielle qui fait plus de torts que de biens à notre sport roi.
Pour preuve, le samedi dernier, il y a eu 3 manifestations tenues à travers la ville de Bamako pour dénoncer le forcing avec lequel le ministre est en train de gérer cette crise. En effet, sur le terrain de l’AS Réal, des responsables de clubs de football, des ligues du pays ont manifesté contre la décision de dissolution du comité exécutif de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Il s’agit de 5 ligues de football du pays sur les 9, de 13 clubs du championnat de première division sur les 20 ainsi que de nombreux clubs de la D2. Les responsables de ces structures, tout en désavouant l’approche du ministre des Sports, ont décidé de suspendre leur participation à toutes les activités qui seront organisées par le comité provisoire.
Le même jour, en commune III du District de Bamako, dans l’après-midi, plusieurs joueurs du championnat national, à l’image de Soumaila DIAKITE, Djigui DIARRA ont également pointé un doigt accusateur au ministre des Sports pour sa décision irréfléchie. Mieux, ils demandent au ministre des Sports de libérer le football qui est incompatible avec la politique.
Comme si cela ne suffisait pas, plus de 200 arbitres, à travers une pétition signée, appellent au ministre des Sports de revenir sur sa décision afin que la FIFA lève purement et simplement sa sanction contre le football malien.
Ces voix discordantes constituent aujourd’hui un cinglant désaveu pour le ministre des Sports qui commence déjà à se mélanger les pédales dans la gestion d’une crise qu’il a contribué lui-même à raviver, à travers ses prises de position. Aussi, par son approche, le ministre a déjà créé le doute dans les esprits de nombres d’acteurs quant à sa capacité à gérer cette crise. Wait and see !

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct