Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival de Sélingué: l’impact économique en questions

Pour ce 14e numéro, le Grand Débat économique s’est délocalisé à Sélingué pour ouvrir la réflexion sur « l’impact du Festival sur l’économie locale ». Pendant trois jours, l’économie de cette localité a tourné au rythme du festival à travers les secteurs des transports, de l’artisanat et du tourisme, mais aussi de l’hostellerie et la restauration. Mais selon les observateurs, le festival peut encore mieux faire ». Débats !

festival international 3 edition selingue

Comment transformer un projet culturel en industrie capable de créer des emplois et promouvoir des secteurs économiques d’une localité ? Les organisateurs du Festival international de Sélingué ont nourri le projet il y a six. Pour la 6e édition de l’événement culturel, « Le Grand Débat économique » s’est interrogé sur le bilan et son impact réel sur l’économie de la localité. Invité à participer à ce débat, le maire de la localité, Magatte N’Diaye, n’a pu expliquer en des termes clairs ce que le festival a apporté à sa collectivité.
Mais pour l’administrateur du Festival, la manifestation a impulsé une nouvelle dynamique à l’activité économique de la commune rurale de Baya. Selon Ibrahim Coulibaly « IC », le Festival de Sélingué est une aubaine pour les acteurs hôteliers, qui ont vu leurs chiffres d’affaires s’accroitre au cours des six derniers mois. Les 24, 25 et 26 mars derniers, tous les hôtels ont affiché complet à Sélingué. Les secteurs des transports et de la restauration ont tourné en plein régime, constate « IC » pour qui les six dernières armées ont permis de faire connaître Sélingué au plan international et de donner un nouveau visage à la localité.

Si son vis-à-vis au débat, Assane Koné, partage le même constat, il pense en revanche que les organisateurs peuvent mieux faire. Selon le journaliste culturel, les insuffisances (pour mieux professionnaliser la manifestation et la faire profiter aux populations de Sélingué) peuvent être améliorées. Parmi ces insuffisances, il mettra l’accent sur la problématique de l’accès à l’hébergement, qui reste un véritable casse-tête pour les organisateurs et les festivaliers. Mais l’administrateur du festival s’est voulu rassurant. Selon lui, un projet de construction d’un centre d’hébergement devrait bientôt être concrétisé. Il doit permettre la disponibilité d’au moins 200 chambres. Aussi, explique « IC », une campagne est en cours pour inciter les opérateurs économiques à investir à Sélingué dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration.
Parmi les aspects à améliorer, Assane Koné pense aussi à la professionnalisation des restaurants dans la localité. Selon lui, une chose est de créer des restaurants, une autre en est de répondre aux exigences des clients et des normes en la matière. A celle-ci s’ajoute une plus grande implication des universités de Bamako pour plus de visibilité et de mobilisation des participants au festival. Si le journaliste culturel pense que le Festival international de Sélingué est l’une des meilleures initiatives culturelles, il a ajouté qu’il peut et doit aller plus loin en devenant une véritable opportunité de création d’emplois (même temporaire) pour les jeunes, mais également devenir une industrie capable de produire de nouveaux talents artistiques dans la localité.
Organisé par l’Association Forum de la Presse du Mali, « Le Grand Débat Economique » est un projet citoyen nourri par un groupe de journalistes maliens dont l’objectif est de promouvoir la culture du débat, l’échange et la mutualisation des connaissances autour des questions économiques. Une fois par mois deux s’affronter autour d’un thème économique qui divise les Maliens.

Tony Camara

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct