Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

IBK au triumvirat du dialogue politique inclusif : «Ma confiance en vous est totale»

Nommés, le 7 juin 2019, à la faveur d’un Conseil des Ministres extraordinaire, le triumvirat pour faciliter le dialogue politique inclusif est désormais renvoyé à ses missions. «Ma confiance en vous est totale. Le Mali compte sur vous. Et le Mali a raison de compter sur vous », a adressé le Président Ibrahim Boubacar Kéïta.

 

Le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a installé, le mardi 25 juin dernier, les facilitateurs du dialogue politique inclusif, le fameux triumvirat composé de Mme Aminata Dramane Traoré, Pr. Baba Hakib Haïdara et Ousmane Issoufi Maïga. La cérémonie marquant cette installation officielle a réuni le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, et des membres du Gouvernement, les Présidents des Institutions de la République, les membres du Corps diplomatique et des Missions Consulaires accréditées en République du Mali, les Représentants des organisations internationales, les Autorités religieuses et Chefs coutumiers, les Chefs de partis politiques, les mouvements signataires et non signataires adhérant à l’esprit de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et la société civile.

Après avoir témoigné sa gratitude aux participants qu’il considère «tous des acteurs dynamiques de la transformation qualitative de notre pays, des maillons essentiels de la grande chaîne qu’est le Mali», le Président de la République a imploré le Tout-puissant à accorder au Mali, un élan pacifique et tolérant, la paix qu’il désire, et  éloigner de nous les affres de la violence et de l’obscurantisme.

Un triumvirat déférent

Aux personnalités du Triumvirat, le Chef de l’Etat ne manque pas d’éloges. «La femme, d’abord : une femme attachée au terroir, au territoire, à l’Afrique, dans un monde partageux où les uns ne sont pas des loups pour les autres. Une femme au verbe et clair et haut : Aminata Dramane Traoré. Merci chère sœur de nous avoir fait l’honneur d’accepter cette mission! », a salué IBK. Qui enchaina avec ses deux aînés respectables : « Baba Hakib Haïdara, le médiateur de la République, militant infatigable, persuasif et loyal. Il vient à cette mission, fort de décennies d’expérience, dans la science de l’écoute, de l’interaction et de la synthèse. Puis, Ousmane Issoufi Maïga, ancien Premier Ministre, Homme d’actions porté sur les résultats, avec la poigne et l’autorité qui lui sont reconnues, mais également avec le respect qui lui est témoigné, y compris par ses adversaires. Baba Hakib Haïdara et Ousmane Issoufi Maïga, merci également pour nous avoir fait l’honneur d’accepter ! ».

Sans oublier l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra dont la mission sera de coordonner et harmoniser. « Vous êtes de ceux-là ! La Nation vous a désignés ! Vous ne saurez-vous dérober ! Et, je sais, vous ne vous déroberez point. Ce ne sont pas seulement nos vœux qui vous accompagnent, c’est toute la Nation malienne, avec toutes ses ressources sans exclusive aucune, qui vous porte et vous supporte ! », a rassuré IBK. Car, ils sont les premiers à savoir que leur mission sera tout sauf une sinécure.

Une mission dure, mais pas impossible

A en croire le Chef de l’Etat, ces trois personnalités sont authentiquement des Maliens, engagées pour le Mali et savent que, menée à bien, leur mission consolidera la marche du Mali, ancrera davantage la démocratie malienne qui a payé le prix du sang, le prix rédhibitoire du sang.

«Ils ont fort à faire entre plusieurs nécessités, toutes impérieuses. D’abord, secouer le cocotier après trois décennies de parcours institutionnel. Ensuite, éviter de jeter le bébé avec l’eau du bain, pour utiliser ici et pour toute sa pédagogie, l’expression du regretté Me Demba Diallo. Ils donneront également la parole ; car, la catharsis, en l’occurrence, peut être salutaire. Mais, il leur faudra arbitrer avec tact. Car, les débats devront être ordonnés et courtois, ils devront être épuisés dans un temps donné pour donner lieu à l’utile synthèse que le pays attend et à laquelle il a droit. Tout cela devra être fait. Ce ne sera rien de facile pour le trio arbitral. Nous savons quel peuple nous sommes. Nous savons nos motivations individuelles en venant à ce dialogue », a précisé le Président Ibrahim Boubacar Kéïta. Et le Chef de l’Etat de les prévenir : «C’est votre art, Aminata Dramane Traoré, Baba Hakib Haïdara, Ousmane Issoufi Maïga, qui fera le succès de ce grand moment d’évaluation et de propositions que doit être le dialogue politique inclusif. Arbitres et joueurs, vous serez appelés souvent à monter au filet autant qu’à garder les buts ».

Missions des facilitateurs

A travers ce dialogue politique inclusif, il s’agira pour les facilitateurs de faire l’inventaire des problèmes auxquels le pays est confronté avec l’ensemble des acteurs et de proposer des solutions avec un chronogramme et un plan d’actions de mise en œuvre. «Votre mission, sous mon autorité, consistera à assurer l’inclusivité du dialogue politique avec l’ensemble des forces vives de la Nation ; assurer l’adhésion de l’ensemble des acteurs aux résolutions et conclusions du dialogue ; favoriser l’adhésion des acteurs aux réformes politiques et institutionnelles ; assurer l’orientation du dialogue politique inclusif ; connaitre les attentes de toutes les forces vives de la nation ; contribuer à l’apaisement du climat social ; trouver un consensus politique en vue de l’organisation des élections ; s’entendre sur la loi fondamentale  et renforcer la confiance entre les Institutions de la République et les populations ; encadrer le dialogue politique inclusif », a mis en relief le Chef de l’Etat. Ce qui, à ses dires ‘’donnerait un forum aux résultats suivants : Soutenables, Mesurables, Applicables, Réalistes et Tangibles.

Loin d’être une instruction, les conclusions de certaines débats et assises menés auparavant ; notamment les Assises de la Décentralisation, les Assises Nationales sur le Nord, méritent d’être prises en compte lors des travaux du dialogue. «Il ne peut, donc, s’agir d’enfoncer des portes ouvertes et votre long parcours, Madame et Messieurs du Triumvirat, nous aidera à circonscrire les pièges de l’enlisement et de l’irréalisme», a prévenu Ibrahim Boubacar Kéïta.

«Ma confiance en vous est totale. Le Mali compte sur vous. Et le Mali a raison de compter sur vous », a conclu le Président de la République  qui renvoie ainsi les facilitateurs à leurs missions.

Cyril ADOHOUN

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct