Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gambie: les Etats-Unis condamnent un ex-putschiste sous Yayah Jammeh

Alhaji Boye est l’ex-putschiste condamné par un juge fédéral dans le District Est de la Caroline du Nord aux États-Unis (USA). Il est reproché au jeune gambien d’avoir participé en décembre 2014, alors que l’ex-président Yayah Jammeh était au pouvoir, à une tentative de coup d’Etat.

Yayah Jammeh president gambien

Un ex-putschiste sous Yayah Jammeh condamné par les Etats-Unis

Les Etats-Unis viennent de condamner le jeune gambien de 46 ans, Alhaji Boye à neuf mois de prison,suivi de trois ans de liberté sous surveillance. C’était le lundi 27 mars 2017 dernier qu’un juge fédéral dans le District Est de la Californie du Nord, aux Etats-Unis, a rendu ce verdict.

Le jeune gambien Alhaji Boye, a été reconnu coupable d’avoir participé à un coup d’Etat en décembre 2014, alors que l’ex-président Yayah Jammeh était encore aux commandes en Gambie. La tentative de putsch avait échoué et le jeune putschiste saisi par l’Armée en son temps. Le rôle de Boye dans l’affaire était d’acheter des armes à feu et des munitions. Il a plaidé coupable le 31 octobre 2016 pour avoir exporté des objets de défense (armes à feu) des États-Unis du 1er janvier 2014 au 21 juin 2016.

Boye est le troisième gambien à être emprisonné pour son rôle dans le complot du coup d’Etat malheureux. Ses collègues, Cherno Njie, le financier du coup d’Etat et Banka Manneh, ont été emprisonnés l’année dernière pour complot en violation de la loi sur la neutralité et conspiration pour cause de possession d’armes à feu. Les deux ont déjà purgé leur peine.

Le jour de l’assaut, le 30 décembre 2014, les putschistes ont tenté de franchir avec force l’entrée de la présidence, le State House en Gambie. La tentative a échoué et beaucoup des conspirateurs ont été tués par des soldats de l’Armée. Après l’agression, l’Armée a récupéré au moins 35 armes à feu, des engins de secours … et des véhicules.

Par la suite, les agents du FBI se sont rendus en 2015 en Gambie et ont pris connaissance des 35 armes saisies. Cinq parmi elles correspondaient aux numéros de série des armes à feu achetées par Boye aux USA.

 

Source: afrique-sur7

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct